Envoyez l'article par e-mail :

Bâtiment intelligent : le plastique au cœur du virage énergétique

BOUCLE_datearticle(ARTICLES) {id_article} {id_secteur IN 2, 3, 4, 39,40} {0,1}> lundi 26 novembre 2018, par Fanny Perrin d’Arloz

Respectueux de l’environnement, gérable à distance, le bâtiment intelligent promet sa petite révolution. Aux plasturgistes d’entrer dans la course avec deux mots d’ordre en tête : créativité et patience !

Après le Grenelle de l’environnement, l’accord international sur le climat approuvé le 12 décembre 2015 à l’issue de la COP 21 a lui aussi participé à l’ascension des Smart Buldings, ces bâtiments intelligents et connectés, conçus pour être d’une plus grande efficacité énergétique. Au printemps, Schneider inaugurait son nouveau siège à Singapour, le dotant de trois mille capteurs et de sept logiciels analytiques afin d’en faire un modèle d’immeuble intelligent et économe. Le verrouillage des portes, la température des pièces, l’intensité de l’éclairage, la ventilation sont ainsi contrôlés et réglés à distance...

« Ce secteur représente un fort potentiel de développement, freiné toutefois par de longues contraintes d’homologation. Un fabricant doit attendre entre 18 mois et 3 ans avant d’obtenir le feu vert pour proposer sur le marché son produit », énonce en préambule Philippe Gressier, président de la commission de communication du Syndicat national de l’extrusion plastique (Snep). Et avec sa progression, le secteur du bâtiment intelligent contribue à l’émergence de marchés florissants pour les prochaines années, et notamment la domotique, sur lesquels les plasturgistes ont tout intérêt à se positionner. « Le plastique est au cœur du développement de plus en plus de fonctions intelligentes, l’intégration d’un capteur pouvant être réalisée depuis la phase de mise en œuvre de la pièce sans trop perturber le système de fabrication initial », synthétise Bertrand Fillon, directeur général à la Recherche du centre technique industriel Innovation Plasturgie Composites (IPC).

Des capteurs dont les fonctions peuvent d’ailleurs être multiples. « Ils peuvent servir à la détection de passages ou de fuites d’eau voire à assurer un rôle de traceur pour faciliter le tri et le recyclage des matières plastique », illustre Bertrand Fillon. Reste que le prix d’entrée demeure coûteux. Mais la miniaturisation devrait changer la donne. Les plasturgistes qui maîtrisent la plastronique ont une carte à jouer. D’autant que le captage de données dans un objectif de suivi et de contrôle est recherché dans bon nombre de secteurs ; et notamment les infrastructures, l’emballage ou encore l’automobile.

Une myriade d’applicatifs

Plastiques et composites peuvent aussi être employés au travers de revêtements intérieurs pour piéger les composés organiques volatils, restituer la chaleur selon les besoins, voire pour produire de l’énergie. Fenêtres et volets solaires côtoient désormais des gammes plus traditionnelles. Ils s’adaptent à la météo ambiante, en variant leur niveau de transparence ou d’ouverture, pour optimiser le stockage, la production et la consommation énergétique. « Les cellules solaires en plastique présentent un intérêt pour les architectes qui peuvent moduler les coloris et ainsi améliorer le design », soutient Bertrand Fillon. Et la fenêtre intelligente n’en a pas fini de démontrer toute l’étendue de son talent.

Lors du salon européen Fensterbau Frontale, qui s’est déroulé du 21 au 24 mars 2018 à Nuremberg (Allemagne), le groupe Oknoplast présentait la « Smart Window », une fenêtre intelligente qui se transforme en écran tactile au gré des besoins des usagers. L’isolation intelligente est un créneau qui semble naturellement à la portée des plasturgistes dans les domaines thermiques et acoustiques. Récemment, Geplast innovait en proposant le seul coffre à enroulement intérieur du marché à atteindre 53 dB (sans collage de masse lourde). « Les plasturgistes peuvent contribuer à rendre le bâtiment neutre pour l’environnement et autonome dans son fonctionnement pour l’usager, en travaillant sur la qualité intrinsèque des matériaux afin de réguler la température des bâtiments industriels par exemple ou en améliorant les propriétés acoustiques », indique Philippe Gressier. Preuve en est avec Enersens qui a conçu l’aérogel de silice, le matériau d’isolation thermique le plus efficace sur le marché. 1 cm de matelassé d’aérogel de silice équivaudrait à 3 cm d’isolant traditionnel de type laine de verre ou de roche, 10 cm de bois ou encore plus de 200 cm de granite. Un matériau stable et doté de très bonnes caractéristiques d’amortissement acoustique qui peut aussi trouver preneur en rénovation.

Stratégie multiproduits

S’insérer sur le marché très convoité du bâtiment intelligent reste toutefois un pari. « La force des plasturgistes réside dans leur capacité à innover en imaginant de nouvelles fonctionnalités, en redessinant la nouvelle génération de composants et en proposant le matériau le plus adapté », résume Philippe Gressier. Pour asseoir sa position, l’idéal est de se prévaloir d’une offre multiproduits pour ne pas dépendre d’un unique marché. Voire, en complément, de développer une gamme de produits en propre pour y apporter de la valeur ajoutée.

« Les plasturgistes qui tirent le mieux leur épingle du jeu s’illustrent dans deux ou trois secteurs du bâtiment », commente Philippe Gressier. Surtout, il faut pouvoir supporter les conséquences financières de son invention, depuis ses débuts à sa mise sur le marché, et jouir d’un savoir-faire spécifique. Le codéveloppement peut être une stratégie opportune pour lever ces contraintes. C’est la tactique opérée par Somfy qui s’est associé par le passé avec Philips pour concevoir des solutions intelligentes générant des environnements de travail plus confortables et « écoénergétiques ». Et plus récemment avec Velux pour la technologie IO-homecontrol. Idem pour Legrand qui a uni son savoir-faire à celui de Netatmo afin de concevoir une gamme d’interrupteurs et de prises de courant connectés de nouvelle génération. À bon entendeur...

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !