Envoyez l'article par e-mail :

Airbus investit 200 millions d’euros en Loire-Atlantique

vendredi 5 février 2016, par Claire Pham

L’avionneur européen Airbus marche fort. Avec un carnet de commandes bien rempli (avec un total de 1036 commandes nettes en 2015, soit 6787 appareils), le groupe a annoncé, lors de la présentation de ses résultats annuels qui a eu lieu 12 janvier 2016, des investissements conséquents de près de 200 millions d’euros sur les deux usines situées l’une à Nantes et l’autre à Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique. L’objectif est clair : accélérer les cadences de production déjà en forte augmentation. Depuis 10 ans, la production a quasi doublé avec la livraison de 635 avions en 2015.

Une production en surchauffe. Et 2016 s’annonce sous les meilleurs auspices. Fabrice Brégier, PDG du groupe prévoit la livraison de 650 appareils, dont 50 A350, 28 A380 et 505 A320, contre respectivement 14, 28 et 491 en 2015. Ce qui tombe bien pour les sites de Loire-Atlantique. L’usine nazairienne fabrique des tronçons avant de l’A320 et des fuselages de l’A350. « D’une cadence de 43 avions A320 par mois en 2015, nous devons passer à 50 avions fin 2016 puis à 60 en 2019 », explique Bertrand Gautier, responsable du programme A320 du site, interrogé par nos confrères de Les Échos. L’usine, qui compte 2900 salariés, va ainsi bénéficier de 80 millions d’euros pour l’A320 et 17 millions d’euros pour l’A350. Et l’usine nantaise est toute aussi gâtée. 100 millions d’euros (contre 78 millions l’année dernière) vont être injectés à la production notamment de l’A320, modèle le plus vendu par Airbus. Le projet porte sur un bâtiment logistique et des process plus respectueux de l’environnement. Avec 2600 collaborateurs, l’entreprise prévoit l’embauche de chaudronniers et d’ajusteurs composites, des profils qui aident à la fabrication du caisson central de voilure de l’ensemble de la gamme Airbus. Cette main d’oeuvre viendra renforcer l’effectif de l’usine nantaise qui a recruté près de 120 personnes l’année dernière. Seule ombre au tableau, aucune création de nouveaux postes n’est prévue pour le moment sur le site de Saint Nazaire, qui avait cependant embauché 135 personnes en 2015.

Partagez cet article :

Rechercher

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !