Envoyez l'article par e-mail :

Arkema bat ses records en 2010

lundi 7 mars 2011, par Karim Boudehane

Le chimiste français démontre que les options stratégiques prises depuis 5 ans sont les bonnes.

Avec un chiffre d’affaires 2010 en hausse de 33 %, à 5,9 milliards d’euros, et un résultat net de 347 millions d’euros (M€), le numéro un français de la chimie, Arkema, bat son record et atteint des résultats supérieurs à ceux d’avant la crise. Son résultat brut d’exploitation (Ebitda [1]) atteint 13,4 %, à 790 M€ (le précédent record, en 2007, était de 9,1 %). Pour Thierry Le Hénaff, PDG d’Arkema, ces résultats sont le fruit d’une restructuration du groupe engagée il y a cinq ans : « Nous avons accru notre présence dans les pays émergents, notamment en Asie où nous réalisons désormais 18 % de notre chiffre d’affaires [...] et notre structure de coûts a été considérablement réduite, ce qui nous a permis de pleinement bénéficier en 2010 de la reprise des volumes. »

Des options payantes Lors de la présentation, il y a un an, des résultats de 2009, Thierry Le Hénaff affichait déjà son optimisme, malgré un chiffre d’affaires en recul de 20 %. Les options prises à l’époque (désengagement des vinyliques, investissement dans les polymères de hautes performances dont le rachat des actifs de l’américain Dow) se sont avérées payantes : les actifs acryliques ont réalisé une performance supérieure aux attentes, et les technologies émergentes dans le photovoltaïque ou le traitement de l’eau ont doublé leur marge opérationnelle. Ces derniers totalisent 28 % du chiffre d’affaires du groupe, pour un résultat brut d’exploitation de 15,4 %. Lors de la présentation de ses résultats, Arkema a annoncé vouloir accroître de 23 % son programme d’investissements en 2011. Le premier chimiste français le porterait à 360 millions d’euros (M€), principalement pour se renforcer sur les marchés en fortes croissance, comme les bioplastiques ou les résines destinées aux énergies renouvelables.

Partagez cet article :

Notes

[1] Ebitda, Earnings before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization. En français : revenus avant intérêts, impôts, dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations.

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !