Envoyez l'article par e-mail :

Arkema enregistre une performance "historique" en 2016

jeudi 2 mars 2017, par Alexandre Couto

Le chimiste français Arkema a dévoilé le 28 février les résultats pour l’exercice 2016. Le groupe a enregistré un bénéfice net de 427 millions d’euros sur cette période, soit une hausse de près de 50%, ainsi qu’un résultat brut d’exploitation (Ebitda) à 1,19 milliard d’euros, soit son plus haut niveau historique. Celui-ci s’établit à 15,8 % du chiffre d’affaires en 2016, contre 13,8 en 2015. Le chiffre d’affaires annuel est, quant à lui, en léger repli de 1,9 %, à 7,5 milliards d’euros, malgré un accroissement des volumes de +3,2 %, tiré principalement par "l’innovation", notamment dans le domaine des polymères techniques, et le marché asiatique. Cette baisse est imputable à la chute des prix de vente, Arkema ayant répercuté en grande partie la chute du cours du baril de pétrole sur l’exercice 2016.

Viser la valeur ajoutée. Dans la division matériaux haute performance, le chiffre d’affaires s’établit à 3,4 milliards d’euros, soit une hausse de +1,9 % par rapport à 2015. Cette activité a bénéficié de l’intégration réussie du groupe Bostik, spécialiste des adhésifs, mais également de l’innovation sur ses gammes de thermoplastiques comme les polyamides (PA) biosourcés de la gamme Rilsan, les élastomères Pebax, les polyéther-cétone-cétone (PEKK) Kepstan, ou encore la résine thermoplastique pour matériaux composites Elium. Ces développements ont permis une hausse des volumes, tirés par les besoins des donneurs d’ordres dans le domaine de l’allègement des matériaux. Le chimiste a ainsi choisi de positionner ses polymères sur des secteurs de niche, à forte valeur ajoutée. Ces polymères techniques représentent aujourd’hui environ 11% du chiffre d’affaires d’Arkema. Si l’on y ajoute les 9 % de CA générés par l’activité Polyméthacrylate de méthyle (PMMA) et intégrés à la division spécialités industrielles, ce sont près de 20% du chiffre d’affaires d’Arkema dédiés aux matières plastiques.

Tiré par l’innovation. Sur les perspective 2017, Arkema table sur un environnement macro-économique en demi-teinte, avec des "dynamiques contrastées" entre les différentes régions du monde, et une certaine volatilité des prix de l’énergie et des matières premières. Les marchés des monomères et du PMMA devraient toutefois s’améliorer graduellement au cours de l’année. Par ailleurs, le groupe a annoncé qu’il répercutera dans ses prix le niveau plus élevé des matières premières. Globalement, les performances du groupe devraient continuer de s’améliorer grâce, entre autres, à l’innovation sur les polymères. Compte tenu de ce contexte, Arkema confirme son objectif d’atteindre un Ebitda de 1,3 milliard d’euros en 2017, conformément à son plan annoncé en 2014.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !