Envoyez l'article par e-mail :

Bayer tourne le dos aux plastiques

jeudi 18 septembre 2014, par Claire Pham

Cet article appartient aux thématiques :

Le chimiste allemand Bayer a annoncé, le 18 septembre 2014, sa volonté de se séparer de sa division plastiques, Bayer MaterialScience, en 2016 au plus tard. Le chimiste préfère se concentrer sur les activités liées aux sciences de la vie, notamment son pôle pharmacie. Dans un premier temps, une entité regroupant les activités de BMS sera créée. Elle possédera une nouvelle raison sociale, avec un siège social à Leverkusen, en Allemagne. Son entrée en bourse est également prévue, "à travers une IPO ou un spin-off, selon les conditions de marché", selon Marijn Dekkers, PDG de Bayer. Celui-ci n’a toutefois pas rejeté l’hypothèse d’une vente de MaterialScience, " si une offre se présentait". Le nombre de salariés devrait être stable au cours des prochaines années, tant à l’échelle mondiale qu’en Allemagne et l’opération devrait se dérouler d’ici douze à dix-huit mois. Cette situation n’est pas nouvelle pour Bayer qui s’était défait en 2005 d’une partie de son activité chimie en créant la société Lanxess. En 2013, Bayer Material Science a réalisé un chiffre d’affaires de 11 milliards d’euros (Mrds €) sur un total de 40 Mrds €, pour l’ensemble du groupe Bayer. Dès septembre 2013, le chimiste allemand avait annoncé son intention de réduire les coût de sa division MaterialSciences, à cause de "surcapacités sur le marché". Selon certains spécialistes cités par nos confrères de l’AFP, Bayer Material Science est évalué à environ 10 Mrds $ (environ 8,8 Mrds €), ce qui pourrait en faire l’une des plus grosses introduction en bourse de ces dernières années en Allemagne.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !