Envoyez l'article par e-mail :

Bluestar Silicones investit 15 millions d’euros à Saint-Fons

vendredi 17 février 2017, par Alexandre Couto

Cet article appartient aux thématiques :

Pour fêter ses 10 ans, le groupe Bluestar Silicones, filiale du groupe chinois Bluestar dont le siège mondial est situé à Lyon (Rhône), a tenu à mettre les petits plats dans les grands. C’est donc en présence de Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, Michel Delpuech, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes et préfet du Rhône, ainsi que de Ren Jianxin, président du groupe chimique chinois et société mère de Bluestar, ChemChina, qu’une cérémonie s’est tenue le 16 février. Elle s’est accompagnée par l’inauguration d’un nouvel atelier de fabrication de silicones sur son site de Saint-Fons, dans l’agglomération lyonnaise. Cette extension a nécessité un investissement de 15 millions d’euros en 2016, qui vise essentiellement à améliorer la productivité et à renforcer le niveau de qualité des élastomères de Bluestar Silicones. L’atelier, dont une première partie est opérationnelle depuis septembre 2016, permet un accroissement de la capacité de production d’élastomères de 50 %. "En modernisant nos équipements nous souhaitons nous renforcer sur des marchés à plus haute valeur ajoutée tels que le médical, l’alimentaire, ou encore l’aéronautique", détaille Frédéric Jacquin, PDG de Bluestar Silicones. "Cet investissement est représentatif de notre engagement à faire monter en gamme nos produits", poursuit-il. Bluestar Silicones investit chaque année près de 20 millions d’euros au niveau mondial dans la recherche et le développement.

Un développement contre vents et marées Pourtant, l’entreprise, rachetée en 2007 à Rhodia a connu des moments difficiles. "Lorsque Bluestar a repris l’activité, nous avons pu constater qu’elle souffrait d’un manque d’investissements assez important", explique Frédéric Jacquin. "Nous avons mis en place un programme pour développer nos produits, mais celui-ci s’est vite heurté aux crises économiques successives de 2007 et 2009". Pour le PDG de Bluestar Silicones, c’est grâce au soutien de son actionnaire chinois, issu de l’industrie, que le groupe a pu maintenir le cap et poursuivre ses efforts. "Beaucoup s’interrogeaient sur notre avenir lors du rachat de notre activité par un acteur chinois. Aujourd’hui plus personne ne doute de l’intérêt réciproque de ce mariage", se souvient Frédéric Jacquin. Après avoir investi plusieurs dizaine de milliers d’euros chaque année dans l’outil de production, le groupe commence à voir en 2014 les effets de sa stratégie. L’exercice 2016 a d’ailleurs permis à Bluestar Silicones de renouer avec les bénéfices financiers.

Une stratégie fondée sur des synergies Outre le travail sur l’outil de production, Bluestar a choisi de s’intégrer verticalement avec le rachat du groupe norvégien Elkem, producteur de Silicium, matière première du silicone. Aujourd’hui, ces synergies industrielles et la santé financière du groupe lui permettent de se placer en position "d’attaquant" selon Frédéric Jacquin. "Nous allons continuer à investir pour poursuivre notre montée en gamme", souligne-t-il "Et en parallèle nous regardons du côté d’éventuelles acquisitions". Son ambition est aujourd’hui d’intégrer le trop 3 mondial des acteurs du silicones. Au travers de ses deux filiales, Adisseo et Bluestar Silicones, le groupe Bluestar emploie directement près de 2000 personnes dans l’Hexagone.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !