Envoyez l'article par e-mail :

Borealis et Uponor mesurent l’empreinte en eau des plastiques

lundi 25 août 2008, par Alexandre Couto

Cet article appartient aux thématiques :

Éco-conception. Si l’étude de l’empreinte carbone s’est maintenant généralisée, peu d’entreprises connaissent l’impact de leurs activités en consommation d’eau. Le chimiste austro-saoudien Borealis, en collaboration avec la société Uponor, spécialisée dans la plomberie et les systèmes de chauffage, a annoncé une initiative visant à appliquer le concept de l’empreinte en eau à la production de plastiques. Le projet, annoncé le 20 août à l’occasion de la semaine mondiale de l’eau de Stockholm, se propose d’étudier la consommation en eau de l’ensemble de la chaîne de production et d’installer un système de plomberie et de chauffage modernes en matières plastiques. Le champ d’analyse ira de l’extraction des matières premières au système complet installé dans une habitation. Selon les premiers constats, il faudrait 29 m3 d’eau pour créer un circuit type de tuyaux en polyéthylène réticulé (PEX) assurant le chauffage et l’approvisionnement en eau d’un appartement de 100 m2.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !