Envoyez l'article par e-mail :

Cerberus rachète les usines françaises de Visteon

vendredi 16 mai 2014, par Claire Pham

Alors que fin décembre 2012, l’équipementier automobile américain Visteon annonçait la suppression de 213 emplois sur les 650 que comptent l’usine de production de Gondecourt et 13 autres sur le centre de recherche-développement de Harnes (lire ici), la situation est toujours compliquée. Un accord exclusif de cession des activités mondiales (Europe, Asie et Amérique du Sud, soit 20 usines et 6 centres) de conception et fabrication d’équipements intérieurs pour automobile a été signé le 2 mai 2014 avec le fonds d’investissement privé étatsunien Cerberus.

L’opération de rachat, dont le montant n’a pas été divulgué, porte notamment sur les trois usines françaises, basées à Blainville dans le Calvados, Gondecourt dans le Nord et Rougegoutte dans le Territoire de Belfort. Mais aussi sur le centre de recherche-développement et le siège social français, situés à Harnes dans le Pas-de-Calais, soit un total de plus d’un milliers de salariés. Seul le centre clients de Clamart dans les Hauts-de-Seine et le centre technique de Sophia-Antipolis dans les Alpes-Maritimes ne devraient pas être touchés par la cession. L’équipementier automobile poursuit donc son désengagement total des activités de production de pièces d’intérieurs après le 1er volet opéré en août 2013 par la vente de la coentreprise Yangfeng Visteon Automotive Trim Systems à son propre partenaire chinois Hasco pour un montant global de 1,2 milliard de dollars (875 millions d’euros). Et le 2e volet qui a eu lieu en mars de cette année, où l’entreprise vendait ses parts (50% du capital) dans la coentreprise coréenne Duckyang Industry pour un montant de 24,1 millions de dollars (17,5 millions d’euros). Visteon souhaite ainsi se focaliser sur ses activités liées à la climatisation et l’électronique embarquée automobiles.

La division visée par le rachat a enregistré en 2013 un milliard de dollars de chiffre d’affaires (CA), tandis que le CA total de Visteon culminait à 7 milliards de dollars (5,1 milliards d’euros).

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !