Envoyez l'article par e-mail :

Cogemoule tiré d’affaire

BOUCLE_datearticle(ARTICLES) {id_article} {id_secteur IN 2, 3, 4, 39,40} {0,1}> jeudi 8 avril 2010, par Karim Boudehane

Cet article appartient aux thématiques :

L’ex-numéro 2 européen du moule est sorti du plan de sauvegarde, le 26 février 2010, bien avant le terme fixé en 2014. Sa stratégie de diversification et d’innovation a été payante.

Cogemoule revient de loin. Née en 1996 de l’association des sociétés Elmic et Pernet, la Compagnie générale du moule avait racheté Jaud SA, en 2001, pour devenir, à l’époque, le numéro 2 européen du moule. En 2003, elle subit de plein fouet la concurrence asiatique. À l’époque, les constructeurs automobiles, parient sur les produits chinois à bas coût. En 2004, le tribunal de commerce de Bourg-en-Bresse, dans l’Ain, accorde à la société un redressement judiciaire assorti d’un plan de continuation sur dix ans.

Trop lié à l’automobile. À cette date, Cogemoule connaît un fort déséquilibre : 95 % de son chiffre d’affaires (CA) est réalisé avec cinq clients. L’un d’entre eux, à lui seul, génère 60 % du CA. L’automobile compte pour près de 80 %. L’entreprise ne possède plus qu’un site, contre trois auparavant. En mars 2005, Bruno Machet arrive dans la société au poste de directeur commercial à l’export. Quelques mois plus tard, il est nommé PDG. Il redéfinit la stratégie de l’entreprise autour de trois axes : consolider la position de Cogemoule dans le domaine des ailes de voiture thermoplastiques, conquérir de nouveaux marchés géographiques (l’Allemagne, la Turquie, l’Asie, la Suisse, le Benelux) et sectoriels (aéronautique, sports et loisirs, énergie), et investir dans la recherche et le développement (R&D).

S’éloigner du low cost. À présent, l’automobile ne compte plus que pour 10 % du CA. Cogemoule est présent en Inde, en Amérique du Sud, dans le golfe Persique, au Benelux et en Russie. Le mouliste se distingue par une stratégie d’innovation forte et par des produits uniques : « Le low cost ne correspond absolument pas à mon modèle de développement », souligne Bruno Machet. Sa société vient, par exemple, de livrer, en février 2010, un moule de 135 tonnes destiné à l’injection de piscine. Cogemoule réalise 9 millions d’euros de CA, dont 8 % affectés à la R&D, emploie 90 personnes (contre 350 en 2003) et compte un portefeuille de 60 clients.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !