Envoyez l'article par e-mail :

Cooper envisage de supprimer 90 emplois en France

vendredi 8 juin 2012, par Alexandre Couto

Cet article appartient aux thématiques :

L’équipementier automobile américain Cooper envisage la suppression, sur la base du volontariat, de 120 emplois dans ses usines européennes, dont 90 en France. Cette décision pourrait concerner les sites de Lillebonne en Seine-Maritime, de Rennes et de Vitré, en Ille-et-Villaine. La direction de Cooper aurait justifié cette action par la morosité du marché de l’automobile. Les suppression de postes se situeraient dans les secteurs non directement productifs comme l’administration, la maintenance et la logisitique.

Cette annonce intervient quelques mois après le regroupement des activités françaises de Cooper avec celles de la Société des polymères de la Barre Thomas (SPBT) qui s’était traduit par la fermeture de l’usine de Bolbec, en Seine-Maritime, employant 361 salarié (voir notre article Cooper Standard Automotive va fermer son usine près du Havre).

Les employés de l’équipementier sont d’autant plus amer que Cooper vient de se porter candidat à la reprise de son concurrent Sealynx, en redressement judiciaire à Charleval dans l’Eure, qui fabrique aussi des joints de caoutchouc pour les automobiles. (avec AFP)

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !