Envoyez l'article par e-mail :

Covid-19 : Serge Ferrari tisse sa toile

lundi 25 mai 2020, par Fabian Tubiana

Cet article appartient aux thématiques :

Serge Ferrari met sur le marché des toiles composites qui éliminent les coronavirus des surfaces. Les applications sont nombreuses.

Réduire la charge virale de 95 % après un quart d’heure et de 99,5 % au bout d’une heure. C’est la promesse du groupe Serge Ferrari qui a développé et breveté une technologie de traitement de surface destinée aux membranes composites à base de fil polyester qu’il commercialise. La performance est attestée par le laboratoire spécialisé Virhealth sur la base de la norme Iso 21702 et pour la souche de coronavirus humain 229E.

« Le projet a été lancé au début de la crise sanitaire. Deux mois se sont écoulés entre les premiers travaux en laboratoire et le début de la production », indique Philippe Espiard, directeur R&D du groupe. La technologie développée repose sur les propriétés antibactériennes et antivirales bien connues des particules d’argent. « Tout notre savoir-faire a résidé dans les formulations de ce traitement et dans son application industrielle », spécifie Philippe Espiard. Les applications sont nombreuses, notamment dans le domaine de la santé : structures modulaires pour l’accueil des patients (hôpitaux de campagne complets, tentes à déploiement rapide…) ou pour l’augmentation temporaires des capacités de stockage des structures hospitalières, aménagements intérieurs (séparations de box médicaux, stores à destination des chambres d’hôpital...), matériel médical (matelas nettoyables, brancards, revêtements pour matériel médical…) ou encore protections individuelles comme des combinaisons.

D’autres usages peuvent aussi être envisagés dans les lieux recevant du public ou à forte fréquentation tels qu’écoles, crèches mais aussi bureaux, commerces, cafés-hôtels-restaurants, dans l’événementiel et jusqu’aux transports en commun… Un chantier test a ainsi été mené dans une salle de classe. L’utilisation de 60 m² de toile a été nécessaire pour couvrir chaises et bureaux. Avec des membranes de dimensions différentes, même les particuliers, petits artisans ou commerçants peuvent en profiter. « Nous avons récemment développé des produits auto-adhésifs qui peuvent être appliqués sur des bureaux, des tablettes, des poignées de porte, etc. Nous travaillons d’ailleurs à la création d’un site de e-commerce. Nous dévions un peu de nos traditionnels marchés professionnels pour répondre à la demande sociétale », précise le directeur R&D qui reste encore prudent sur les prix pratiqués mais qu’il promet « accessibles au grand public ».

Prêt à répondre à la demande

L’entreprise était mi-mai capable de produire 20 000 m² par semaine de ces membranes anti-coronavirus, sur une capacité totale de production hebdomadaire qui s’élève à 300 000 m². « Nous pouvons monter en puissance en fonction des besoins. Et nous possédons des stocks. Nous sommes donc fin prêts à répondre à la demande », insiste Philippe Espiard. Serge Ferrari compte déjà plusieurs clients, dont les noms sont tus. Mi-mai, les livraisons avaient déjà débuté.

Même si la capacité des membranes composites du groupe à éliminer la quasi-totalité de la charge en sars-cov-2 des surfaces est scientifiquement attestée, il n’en faut pas moins relâcher la vigilance, prévient-on chez Serge Ferrari. « Leur utilisation ne saurait se substituer aux mesures de prévention prônées par le gouvernement. C’est un complément aux gestes barrière », avertit Philippe Espiard. Cette technologie de traitement de surface ne s’applique pas aux plastiques. Chez Serge Ferrari, on ne se dit cependant pas fermé aux échanges avec d’autres entreprises sur le sujet.

Notons par ailleurs que Pylote a également fait valider (par la laboratoire Fonderephar) sa technologie basée sur l’incorporation de microsphères de céramique contre la souche de coronavirus humain 229E. Des produits tels que des films adhésifs, des peintures ou des membranes filtrantes pour les masques de protection ont été qualifiés. Des applications prêtes à être mises sur le marché en partenariat avec des industriels et distributeurs. « Notre technologie est particulièrement adaptée aux espaces de vie, comme les lieux de transport, les environnements de travail, les zones scolaires, les hôpitaux ou les Ehpad », note le Pdg Loïc Marchin dans un communiqué.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP