Envoyez l'article par e-mail :

Salon du Bourget : Dedienne Multiplasturgy présente son atelier 3D

mercredi 19 juin 2019, par Romain Lambic

Dedienne Multiplasturgy a lancé son « Atelier Dedienne 3D », dédié à la fabrication additive en petite et moyenne série de pièces techniques à destination de l’aéronautique et de la défense.

À l’occasion du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace, organisé du 17 au 23 juin 2019 au Bourget (Seine-Saint-Denis), Dedienne Multiplasturgy présente son atelier dédié à la fabrication additive. Dès le mois d’avril 2019, l’équipementier français s’est doté d’une imprimante 3D HP 4200 permettant de fabriquer des pièces en polyamide 11 Rilsan. Pour rappel, ce matériau biosourcé développé par Arkema est formulé à base d’huile de ricin.

D’ici à la fin de l’année, Dedienne Multiplasturgy va se doter de deux autres machines, dont une imprimante EOS P 810, utilisant la technologie de frittage laser. « Avec un volume de construction de 700 x 380 x 380 mm, [cette machine] permet une production rapide et économique de pièces, en techno polymère hautes performances, directement à partir de données CAO et ceci sans besoin d’outillage », détaille un communiqué de Dedienne Multiplasturgy. Le groupe français prévoit de fabriquer des pièces en EOS HT-23, une matière basée sur le PEKK Kepstan d’Arkema et renforcée en fibres de carbone, qui présente une grande résistance à faible poids et à des températures largement supérieures à 200°C. Les pièces fabriquées avec ce matériau « peuvent être métallisées pour apporter une continuité électrique ou servir de blindage électromagnétique, technologies que maîtrise et met en œuvre en interne Dedienne Multiplasturgy », souligne l’équipementier. Au total, l’entreprise aura investi plus de 1 million d’euros dans son « Atelier Dedienne 3D », dont les pièces seront notamment destinées aux secteurs de l’aéronautique et de la défense.

En parallèle, Dedienne Multiplasturgy présente sur le salon le Vespel, une gamme de polyamide de haute performance développée par DuPont que le groupe distribue en France. Ce matériau permet de fabriquer des équipements pour les missions spatiales. Il permet notamment de remplacer le métal ou la céramique pour créer des pièces plus légères à performance équivalente. Le Vespel résiste également à des températures extrêmes, allant de -270°C à +315°C (avec des pointes à 550°C).

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !