Envoyez l'article par e-mail :

Des exposants fiers du FIP !

BOUCLE_datearticle(ARTICLES) {id_article} {id_secteur IN 2, 3, 4, 39,40} {0,1}> mercredi 27 mai 2009, par Henri Saporta

Créé et incarné par Emmanuel Pottier, Plastiques Flash a toujours eu pour terrain de prédilection la provocation et le dénigrement. Et se fait volontiers donneur de conseils. Pour des raisons qu’il est bien le seul à connaître, Emmanuel Pottier a choisi, depuis quelques années, de prendre le groupe ETAI comme bouc émissaire. Une stratégie peut-être guidée par le fait qu’ETAI est le premier acteur de l’information dans la plasturgie, avec des salons dont le Forum international de la plasturgie (FIP), la revue Plastiques & Caoutchoucs Magazine (PCM), l’annuaire France Plastiques et le site e-plasturgy.com. Et, une nouvelle fois, Plastiques Flash, dans son édition datée du 30 mars 2009, s’attaque au FIP à travers un article titré Le FIP sous une mauvaise étoile. Faut-il y voir autre chose qu’une réaction épidermique ? Sans doute pas car, dans un contexte économique que chacun s’accorde à trouver difficile, le FIP se tient du 16 au 19 juin 2009 à Lyon (Rhône), dans une nouvelle configuration qui entend mieux répondre aux attentes du marché, avec quelque 400 exposants fiers d’y participer. Voilà de quoi agacer Emmanuel Pottier ! Essentielle pour l’économie française, la filière de la plasturgie n’a absolument rien à gagner d’une polémique forcément stérile. Comme bien souvent dans ces cas-là, Plastiques Flash tire contre son camp…

Henri Saporta, directeur de la rédaction de Plastiques et Caoutchoucs Magazine

Partagez cet article :