Envoyez l'article par e-mail :

Des forces majeures bien orchestrées ?

vendredi 24 avril 2015, par Alexandre Couto, Henri Saporta

Cet article appartient aux thématiques :

Les tensions sur les approvisionnements en matières plastiques deviennent critiques, et les transformateurs pressent les fabricants de renforcer leurs unités en Europe.

Quand, sur un salon comme le Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire (CFIA), qui a fermé ses portes le 12 mars 2015 à Rennes (Ille-et-Vilaine), les conversations portent rapidement sur les hausses soudaines des prix des polymères et sur les craintes de subir des ruptures d’approvisionnement, c’est qu’il se passe quelque chose de sérieux, voire de grave. Après des alertes répétées des organisations professionnelles, l’affaire se corse avec un dénombrement, inédit par son ampleur, de cas de force majeure. En quinze jours, depuis le 10 mars, comme touchés par une curieuse épidémie de ruptures d’approvisionnement en monomères, de travaux de maintenance et d’incidents techniques « sérieux », les chimistes ont « déclaré » une quinzaine de cas de force majeure. Plus de vingt cas sont répertoriés pour les semaines qui viennent. Avec la disparition de 350 ou de 200 kilotonnes (kt) de polyéthylène (PE) chez les uns, de 385 ou de 185 kt de polypropylène (PP) chez les autres, les conséquences s’avèrent rapidement dramatiques. Plusieurs plasturgistes pâtissent de ruptures d’approvisionnement. Or, le cauchemar d’un fournisseur est de ne pas pouvoir satisfaire une commande, faute de matière première…

Encore pire qu’en 2010. Après la sévère crise de 2010, chimistes et plasturgistes s’étaient accordés sur de bonnes pratiques. Mais le craqueur a craqué, une nouvelle fois ! Aux dires des observateurs, la crise de 2015 est encore pire que celle de 2010. Et touche toute l’Europe. Après les alertes lancées, en France, par la Fédération de la plasturgie et des composites, puis par Elipso, début avril, les quatre principales organisations nationales représentant l’industrie de l’emballage plastique en France, en Allemagne et au Royaume-Uni – Elipso, IK, BPF et Pafa – appellent les fabricants de polymères à investir davantage dans les unités de production européennes. Cette invitation pressante part de constats sur une dégradation du contexte : des « interruptions de plus en plus courantes des approvisionnements alloués de polyéthylène (PE) et de polypropylène (PP) », une « hausse rapide du prix de l’éthylène » et « aucune annonce d’un quelconque retour à des conditions normales d’approvisionnement ni sur les tendances à venir ». À bon entendeur !

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !