Envoyez l'article par e-mail :

Edouard Philippe se prononce sur la consigne

jeudi 13 juin 2019, par Henri Saporta

Cet article appartient aux thématiques :

Le Premier ministre a mis l’économie circulaire au cœur de son discours de politique générale du 12 juin.

Lors de son discours de politique générale du 12 juin 2019 à l’Assemblée nationale, entendu comme l’acte II du quinquennat du président de la République Emmanuel Macron, le Premier ministre Edouard Philippe a abordé, comme il se doit, un très grand nombre de sujets. Comme rendre le Nutri-Score obligatoire en Europe par exemple… Dans « un nouvel en même temps » conciliant lutte contre le dérèglement climatique et augmentation du pouvoir d’achat, économie circulaire faisait largement partie sous le signe de « l’accélération écologique » : « la convention citoyenne pour la transition écologique et climatique constituera un moment de démocratie participative inédit. Elle pourra proposer de nouvelles mesures ; elle pourra en définir le rythme et les financements. Elle rendra ses conclusions au début de l’année 2020. Le gouvernement s’engage à traduire ces propositions en projets de loi, en mesures réglementaires voire, pour les plus puissantes, à les soumettre à référendum. » Brune Poirson, secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, porte actuellement le projet de loi sur l’économie circulaire (Lec) qui doit passer en conseil des ministres au début du mois de juillet.

Consigne

Edouard Philippe a confirmé l’ouverture d’une concertation avec les collectivités locales sur le déploiement de la consigne, un dispositif évoqué dans l’article 12 de la Lec : « nous lancerons dans les prochains jours une grande concertation notamment avec les collectivités, pour étudier la mise en place d’une consigne sur certains emballages. Les collectivités d’outre-mer pourront, si elles le souhaitent, en devenir des territoires pilotes. » Les « boîtes » en plastique vont aussi devoir comporter des matériaux recyclés afin d’échapper à une interdiction. Le Premier ministre a d’ailleurs repris la promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron : « je souhaite que nous fixions un objectif de 100% de plastique recyclé ».

Sup

Ces annonces s’inscrivent dans un contexte réglementaire touffu. La France doit notamment intégrer la directive européenne sur les plastiques à usage unique (Sup) tandis que les dispositions de l’amendement du député François-Michel Lambert concernant de nombreux emballages et objets en plastique entrent en vigueur en janvier 2020. « Parce que l’Etat se doit d’être exemplaire, tous les produits en plastique jetables seront bannis de l’administration à compter de l’année prochaine », a indiqué le Premier ministre.

Confiance

L’Assemblée nationale a voté la confiance au gouvernement d’Edouard Philippe par 363 voix contre 163. Soit 526 suffrages exprimés sur 573 votants.

Photo : Twitter / CC / @brunepoirson

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !