Envoyez l'article par e-mail :

Elipso s’engage sur l’économie circulaire

vendredi 12 juin 2015, par Alexandre Couto, Arnaud Jadoul

Le syndicat de l’emballage plastique et souple, Elipso, mène de front de multiples chantiers liés au recyclage. Objectif : zéro emballages en décharge à l’horizon 2025.

Le syndicat de l’emballage plastique et souple, Elipso, a fait le point, le 9 juin 2015, sur sa stratégie environnementale. Engagée depuis 1993 dans une démarche de valorisation des emballages après utilisation, la filière souhaite renforcer son engagement pour atteindre l’objectif zéro emballages en décharge à l’horizon 2025. Avec des taux de recyclage de 23 % des emballages ménagers (bouteilles et flacons uniquement) et de 27 % des emballages industriels et commerciaux, le chemin reste long. « Notre objectif est d’accroître dans un premier temps le taux de recyclage de tous nos emballages pour atteindre 45 % en 2020. Ces dispositions concernent nos emballages ménagers comme nos emballages dans le circuit industriel et commercial », précise Françoise Andres, présidente d’Elipso. Un jalon que les industriels estiment atteignables si la valorisation énergétique à haut rendement est utilisée pour les emballages ne pouvant être recyclés pour des raisons techniques ou économiques.

Emballages industriels et commerciaux. Pour accompagner sa stratégie, l’organisation conduit déjà plusieurs chantiers : l’outil d’analyse de cycle de vie E-DEA Elipack pour mieux connaître les impacts environnementaux, la mise en place des structures Écofût, Éco PSE et Recyfilm pour faciliter la valorisation des emballages usagés, etc. Elipso est aussi fortement impliqué dans l’expérimentation de l’extension des consignes de tri, avec Éco-Emballages, Valorplast et le Comité technique pour le recyclage des emballages plastiques (Cotrep). En 2014, le syndicat a créé le pôle des recycleurs d’emballages plastiques industriels et commerciaux pour améliorer le gisement et les débouchés. En complément, il publie un guide pratique destiné au détenteur final de ce type d’emballages et à tout acteur de la chaîne. De nouvelles actions ciblées sont lancées par zone géographique, par type d’emballage et par secteur utilisateurs : une étude de l’Association chimie recyclage (2ACR) sur la caractérisation des gisements et le recyclage des emballages plastiques industriels et commerciaux en Alsace-Lorraine, un projet de massification et de recyclage des bidons avec la société ISS et la Fédération des entreprises de la propreté (FEP), un projet de caractérisation des déchets d’emballage de la distribution et de mise en place d’une stratégie pour augmenter le recyclage avec l’association Perifem. Par ces travaux, Elipso essaie de « donner du sens au long terme », souligne Françoise Andres. Le secteur de l’emballage plastique et souple emploie 38.000 salariés en France dans 400 entreprises, pour un chiffre d’affaires annuel de 7,6 milliards d’euros.

(Avec la rédaction d’Emballages Magazine)

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !