Envoyez l'article par e-mail :

FIP 2017 : l’optimisme au rendez-vous

vendredi 16 juin 2017, par Alexandre Couto, Romain Lambic

Cet article appartient aux thématiques :

Cette année, près de 800 exposants étaient réunis sur le salon FIP solution Plastique qui a gagné pour l’occasion 30 % en superficie. Les grandes tendances de la plasturgie, déjà aperçues pour certaines d’entre elles en 2016 sur le salon K en Allemagne, ont été confirmées lors de cet événement. Ainsi, l’industrie 4.0 était au cœur des discussions et de nombreux exposants ont démontré leur vision de l’usine du futur en proposant leurs solutions. Il y a également eu un pont technologique important avec le salon 3D Print organisé au même moment et au même endroit, certains exposants du salon FIP comme Arburg proposant des solutions de fabrication additive et certains fabricants de machine étant présents sur le 3D Print, notamment Staübli. Les ateliers et workshops ont rencontré du succès auprès des visiteurs, qui y ont vu là une opportunité d’approcher concrètement les solutions proposées par les industriels en terme d’innovation.

De l’avis général, FIP Solution Plastique, sous sa forme Lyonnaise, a aujourd’hui atteint un certain degré de maturité. Les stands sont maintenant de taille "internationale". "Pour présenter nos équipements sur le marché français, nous adaptons le dispositif que nous avons mis en avant sur le salon K", souligne Philippe Sterna, directeur général d’Engel France.

D’autres ont choisi de se singulariser par rapport au rendez-vous allemand, pour mettre en avant les spécificités françaises. Le groupe autrichien Wittmann-Battenfeld a choisi de présenter l’ensemble de ses équipements sur un stand pleinement fonctionnel. " Après plusieurs années noires pour la filiale française de Wittmann-Battenfeld, nous avons voulu montrer l’entendu du savoir-faire du groupe et plus particulièrement, des sites de production français.", explique Thierry Petra, PDG de Wittmann-Battenfeld France « Et par ailleurs, la plasturgie française est une industrie forte et innovante. Il est nécessaire de la soutenir lors d’événements comme le FIP »

Les autres constructeurs comme Arburg, Sumitomo-Demag ou encore Billion, n’étaient pas en reste, avec des stands aux dimensions impressionnantes.

Mais à côté de ses grands constructeurs de machines, l’ensemble de la filière était représenté. Fabricants de périphériques, distributeurs, producteurs de matières, compoundeurs, concepteur de logiciels… L’éventail des solutions proposées était vaste.

Une chose est sûre, l’optimisme régnait dans les allées de FIP Solution Plastiques. Si le contexte économique, plutôt favorable à la plasturgie, actuellement, y faisait beaucoup de visiteurs venaient chercher l’inspiration pour leur permettre d’amorcer efficacement le virage technologique qui se prépare.

Les échanges à l’occasion des différentes conférences du salon ont permis de mieux saisir la réalité de la transformation de la plasturgie. Lors de la conférence introductive du salon, animé par Henri Saporta, directeur de la rédaction de Plastiques & Caoutchoucs Magazine, les intervenants ont échangé sur la compétitivité de l’industrie française, la recherche de performance et les enjeux de la plasturgie de demain. Michel Glotin, directeur scientifique Arkema, a notamment expliqué que « quelque chose de fort peut être crée en réunissant nos industries de pointe ». Sur l’image de la plasturgie auprès des jeunes, Bertrand Fillon, directeur général à la recherche au sein de l’IPC, explique qu’il faut parler du secteur et de son côté smart aux jeunes, dès le collège, tandis que Hugues Gravelaine, directeur des opérations chez AGP Développement, pense qu’il faut inviter les écoles sur ce type de salon en France. « Les jeunes ont une puissance extraordinaire, ils ont des idées, ils sont d’une efficacité rare, il y a de belles années à venir », souligne-t-il.

Sur les matériaux biosourcés, malgré un frein dans son développement en raison de la baisse du prix du baril de pétrole, le secteur semble optimiste et compte jouer les cartes de la performance et de l’innovation, notamment dans les composites, ainsi que sur la biodégradabilité. Lors de la conférence sur les matériaux biosourcés animée par Sylvie Latieule, rédactrice en chef de Formule Verte, Jean-Pierre le Flanchec, directeur commercial chez Biotec, a souligné que ce secteur « doit apporter des solutions aux problèmes des plastiques, continuer à innover pour répondre aux problématiques environnementales. On ne va pas remplacer le plastique traditionnel dans un futur proche, mais notre avenir réside dans l’innovation ».

Partagez cet article :

Rechercher

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !