Envoyez l'article par e-mail :

Fakuma ferme ses portes

vendredi 19 octobre 2018, par Fabian Tubiana

Cet article appartient aux thématiques :

La 27ème édition du salon allemand Fakuma est sur le point de s’achever. De l’impression 3D au moulage par injection ou à l’extrusion, de l’allégement de pièces à l’intégration de matières recyclées, transformateurs, chimistes, moulistes ou fabricants de machines sont venus présenter, au parc des expositions de Friedrichshafen, leurs innovations technologiques pour les nombreux marchés de la plasturgie. Le succès de l’événement ne se dément pas. La foule se presse sur les stands hauts en couleur et en nouveautés des Engel, Wittmann Battenfeld, Arburg, Sumitomo Demag, KraussMaffei/Netstal, Fanuc… Démonstration de réalité augmentée, robots 6 axes ou presses à injecter tournant à plein régime fascinent toujours autant le visiteur curieux.

Salon de référence

« Fakuma marche particulièrement bien. Toutes les entreprises souhaitant exposer au cours de cette édition, n’ont pas pu le faire, faute de places », constate Pascal Galli, chef de projets Plasturgie, composites et textiles techniques chez Business France. « C’est un salon de référence. Il y a 5 ou 6 ans, on comptait environ 1 600 exposants. Ils sont plus de 1 900 aujourd’hui », renchérit Marion Entressangle, conseillère export plastiques et emballages du bureau allemand de l’agence chargée de promouvoir l’internationalisation de l’économie française. Chez les constructeurs de presse, on est satisfait de la fréquentation, mais on regrette, après un bon début d’année, une rentrée moins dynamique que prévu au niveau des ventes. Critiques récurrentes autour de la pollution océanique par les plastiques, interdictions actées ou à venir de plusieurs objets à usage unique au niveau français et européen, possibilité annoncée d’un nouveau dispositif fiscal hexagonal de suramortissement font partie des causes probables de ce ralentissement.

Marchés attractifs

« Nous sentons une attente. Nous n’avons jamais eu autant de contrats mûrs qui peinent à se finaliser », observe Sacha Kottmann, manager chez l’extrudeur hexagonal Komax, accusant également les incertitudes politiques outre-Atlantique qui pèsent notamment sur l’industrie automobile. Komax fait partie de la quarantaine d’exposants français accompagnés sur le salon par Business France. Au bout du Hall A7, les allées « Créative France » accueillent de nombreux visiteurs professionnels à la recherche de solutions pour répondre à des besoins industriels précis. « Fakuma permet aux exposant français l’accès à des marchés géographiquement proches de la France et donc attractifs », commente Pascal Galli. Des industriels que l’on retrouvera sans doute l’an prochain à l’occasion du salon K organisé à Düsseldorf du 16 au 23 octobre et au cours du prochain Fakuma dores et déjà prévu du 13 au 17 octobre 2020.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !