Envoyez l'article par e-mail :

France Relance : le plastique dans la danse

jeudi 3 septembre 2020, par Fabian Tubiana

Cet article appartient aux thématiques :

Le plan de relance présenté par l’exécutif prévoit notamment 226 millions d’euros pour soutenir le recyclage et le réemploi dans la filière plastique.

« Construire aujourd’hui la France de 2030 ». C’est l’ambition affichée par le président de la République Emmanuel Macron avec le lancement ce jeudi 3 septembre du plan « France Relance » qui mobilise 100 milliards d’euros, dont 30 pour l’industrie. « Cent milliards, c’est le montant nécessaire pour retrouver dès 2022 notre niveau de richesse d’avant crise. L’objectif est ambitieux mais à notre portée », a assuré le Premier ministre Jean Castex en ouvrant la conférence de presse qui a vu plusieurs ministres détailler les 70 mesures, ou groupe de mesures, de ce plan.

Sauvegarde de l’emploi, décarbonation de l’industrie, baisse de 20 milliards sur deux ans des impôts de production, formation professionnelle, etc., parmi ses mesures en figure une qui concerne très directement les plasturgistes. Intitulée « Investissement dans le réemploi et le recyclage », celle-ci figure évidemment dans la rubrique « Économie circulaire ». Objectif : « Accompagner la réduction de l’utilisation du plastique (notamment à usage unique), favoriser l’incorporation de plastique recyclé, accélérer le développement du réemploi ».

Le premier item, consacré au soutien au réemploi et à la réduction des plastiques à usage unique, prévoit des aides financières, pour les entreprises du secteur de l’emballage notamment, fléchées vers la recherche d’alternatives ou l’industrialisation de « solutions d’emballages réemployables et recyclables ». Sont aussi prévues des mesures pour aider les secteurs de la restauration collective ou de la santé à réduire leur utilisation de plastiques à usage unique.

Le second point s’intéresse au recyclage. Au menu : une aide financière aux études et tests de faisabilité de l’incorporation de matières plastique recyclées, « en particulier pour les entreprises qui n’en intègrent pas déjà », un soutien aux investissements dans les équipements, une aide à l’approvisionnement en plastiques recyclés pour les plasturgistes/transformateurs ainsi qu’à la R&D en matière de recyclage chimique. À l’exception de cette dernière opérée par Bpifrance, toutes ces dispositions seront financées via le fonds Économie circulaire de l’Ademe.

Au total, ce fonds doit être abondé de 226 millions d’euros supplémentaires entre 2020 et 2022 avec 40 millions fléchés vers le réemploi et la réduction de l’usage unique et 186 millions vers le recyclage. Avec notamment 140 millions consacrés aux investissements pour l’incorporation et 4 millions à un « plan d’accompagnement de la filière plastique » devant permettre de « mener à bien la transition ».

Rappelons en outre que le gouvernement a lancé le 12 août un appel à projets doté de 100 millions d’euros dont le cahier des charges inclut des financements pour les emballages en général et les plastiques biosourcés ou monomatériaux en particulier.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !

2014 © Infopro Digital | Mentions légales | Contact | Newsletter | RSS | S’abonner | Plan du site | SPIP | Paramétrage Cookie