Envoyez l'article par e-mail :

Greenpeace interpelle Nestlé sur le plastique

vendredi 19 avril 2019, par Henri Saporta

L’ONG est intervenue lors de l’assemblée générale du groupe suisse.

Le jeudi 11 avril, Greenpeace a interpellé Nestlé à l’occasion de l’assemblée générale du géant de l’alimentation. L’organisation non gouvernementale (ONG) invite l’entreprise suisse à présenter « un plan d’action concret » sur la pollution par le plastique. « Nous sommes tous témoins de la façon dont le plastique contamine notre précieuse biodiversité », a déclaré Jennifer Morgan. La directrice exécutive de Greenpeace International a livré le constat suivant : « L’année dernière, Nestlé a produit 1,7 million de tonnes de plastique – 13% de plus que l’année précédente – tout en prétendant prendre le problème du plastique au sérieux ». Et de demander que le groupe prenne « ses responsabilités pour l’ampleur de sa contribution au problème ».

Un institut de recherche sur les emballages

En ouverture de la réunion, le patron de Nestlé, Mark Schneider, avait mis en avant les initiatives prises pour lutter contre le gaspillage du plastique, qui constitue à ses yeux « une priorité ». À la tête de 2000 marques, comme Perrier ou Nesquik, le géant suisse de l’agroalimentaire veut, à l’horizon de 2025, rendre 100% de ses emballages recyclables ou réutilisables, mais aussi augmenter jusqu’à 35% la part de matière recyclée dans ses bouteilles en plastique. La création récente d’un institut de recherche sur les emballages a pour objectif de développer des alternatives durables tandis que la participation à la plate-forme Loop de Terracycle doit déboucher sur le lancement d’un pot de glace Häagen-Dazs réutilisable.

« La multinationale doit être transparente et présenter un plan d’action concret avec un calendrier ambitieux sur la façon de réduire la production d’emballages jetables », a indiqué Jennifer Morgan. Mais il « n’y a pas de solution simple à un problème complexe » pour Mark Schneider. Le mardi 16, des militants déroulaient depuis le toit du siège de Vevey une banderole « stop single use" demandant à Nestlé d’arrêter d’utiliser des emballages à usage unique. L’ONG a également promené un dragon de plastique composé de déchets et de bouteilles sur le lac Léman. Cette sculpture était partie des Philippines.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !