Envoyez l'article par e-mail :

Impression 3D : proposition d’un socle pour la formation

vendredi 24 février 2017, par Romain Lambic

La Fédération de la plasturgie et des composites a mis au point un référentiel de compétences en fabrication additive, baptisé In3D (Initiative 3D). Révélé le 13 février, ce document se veut être la première proposition d’une base complète de formation dédiée à l’impression 3D. L’idée de la Fédération, qui pour cette tâche a fait appel à l’expertise de plusieurs dizaines industriels (Airbus, Michelin, Mecaplast, Spartacus 3D, etc.) ayant recours à cette technologie, est de proposer une solution de formation parfaitement adaptée à l’évolution de la fabrication additive dans le monde industriel. « Il y a une urgence à former les industriels et leurs futurs collaborateurs », souligne Florence Poivey, présidente de la Fédération. « À ce stade, les pièces en grande série ne sont pas encore imprimées en 3D, mais les possibilités offertes par les technologies additives de pointe en matière de proximité terrain vont bousculer les procédés actuels de l’industrie, à moyen et à long terme », ajoute-t-elle.

La Fédération de la plasturgie a listé les six axes prioritaires de la fabrication additive : développer la connaissance de cette technologie dans les PME ; diminuer les coûts et les délais de production ; intégrer le client dans le processus d’impression ; définir une stratégie de propriété industrielle ; développer les compétences techniques pour maîtriser l’impression 3D ; créer de la valeur en combinant, par exemple, les matériaux. Par le biais de ce référentiel, le Fédération de la plasturgie souhaite s’adresser non seulement à l’industrie plastique, mais aussi aux autres secteurs pouvant faire appel à cette technologie. « Le référentiel doit servir de cadre pour créer des formations labélisées, qualifiantes et/ou certifiantes », préconise Michel Berçot, consultant en fabrication additive pour PhilBird. « Le référentiel décrit les tâches, les responsabilités principales de l’activité, en terme de compétences, de connaissances et de savoir-être ».

Selon la fédération, cette proposition a été formulée pour créer des passerelles avec d’autres industries, ainsi qu’avec l’Alliance pour l’industrie du futur. Pour rappel, l’impression 3D dans le monde industriel est vouée à fortement croître ces prochaines années. En effet, plusieurs études montrent que « le marché mondial de la fabrication additive va passer de 2,8 milliards d’euros en 2014 à 8,5 milliards en 2020, soit une croissance annuelle moyenne de plus de 20% », souligne la Fédération de la plasturgie et des composites.

Retrouvez l’intégralité du document intitulé « Le premier référentiel de compétences en fabrication additive » sur le site Internet de la Fédération de la plasturgie.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !