Envoyez l'article par e-mail :

Ineos arrive dans le peloton

vendredi 22 mars 2019, par Arnaud Jadoul

Le groupe pétrochimique britannique reprend l’équipe cycliste Sky, qui a remporté six des sept derniers Tours de France.

Entre les pourfendeurs du plastique et ceux qui associent le cyclisme à la chimie, la petite reine n’a pas fini de faire parler d’elle ! Sans que les équipementiers des cycles et du textile, utilisateurs de matériaux composites ou élastomères, y trouvent leur compte pour autant ! En effet, à compter du 1er mai prochain, le groupe pétrochimique Ineos sera le nouveau et unique propriétaire ainsi que le sponsor de l’équipe cycliste britannique Sky. Team Ineos, qui comptera dans ses rangs Chris Froome, quadruple vainqueur du Tour de France en 2013, 2015, 2016 et 2017, son successeur en 2018 Geraint Thomas, et l’espoir colombien Egan Bernal, qui vient de remporter Paris-Nice, se lancera dans la course le 2 mai à l’occasion du Tour du Yorkshire, en Grande-Bretagne.

Le groupe, au budget de 35 millions de livres sterling (41 millions d’euros), le plus important du peloton, « honorera tous les contrats actuels des coureurs, de l’encadrement et des partenaires », précise un communiqué. « Le cyclisme est un grand sport d’endurance et tactique qui gagne en popularité à travers le monde. De même, le cyclisme continue de prendre de l’ampleur auprès du grand public, car il est considéré comme bon pour la forme et la santé, tout en réduisant les embouteillages et la pollution en milieu urbain. Ineos est ravi d’assumer la responsabilité de diriger une telle équipe professionnelle », a déclaré Sir Jim Ratcliffe, le propriétaire d’Ineos – il détient 60% du capital – et homme le plus riche du Royaume-Uni, avec une fortune estimée à 21 milliards de livres (24,4 milliards d’euros). Sur son compte Twitter, Chris Froome s’est dit enchanté de poursuivre l’aventure avec cette équipe.

Brexiteur expatrié

Le milliardaire n’en est pas à son coup d’essai dans le sport. Pour 110 millions de livres (128 millions d’euros), il parraine le défi britannique pour la prochaine Coupe de l’America, en 2021, et le bateau Team Ineos UK a remporté les World Series, sorte d’antichambre de la compétition nautique. En 2017, Jim Ratcliffe a également repris le club de football de Lausanne, en Suisse, et, d’après le quotidien Times, il lorgnerait sur celui de Chelsea, à Londres. Farouche opposant à l’Union européenne, il a milité pour le Brexit pour retrouver, selon son autobiographie, « une plus grande liberté législative et bureaucratique ». Il combat aussi l’impôt sous toutes ses formes ; c’est pour cette raison qu’il a déménagé à Monaco et qu’il a transféré le siège d’Ineos en Suisse.

Animation

Tandis que Total, propriétaire, depuis juillet 2018, du fournisseur d’électricité Direct énergie, sponsor d’une équipe française, s’affichera également sur les maillots dès le 14 avril, cette arrivée dans le peloton paraît assez surprenante dans le contexte actuel de dénonciation de la pollution plastique, des océans notamment. Pour sensibiliser à la sauvegarde des océans, en luttant contre les déchets plastique, entre autres, l’équipe Sky avait même lancé une campagne « Ocean Rescue » lors du Tour de France 2018 et arboré une orque sur son maillot. Alors comment réagiront les organisations non gouvernementales telles que Greenpeace et les Amis de la Terre ? Lors de la mise à l’eau du voilier de l’America, elles avaient protesté, accusant Ineos de « détruire l’environnement ». En outre, la future Team Ineos traîne une réputation controversée, en France particulièrement, car elle domine outrageusement la Grande Boucle et fait régulièrement l’objet de soupçons d’ordre... chimique, jamais confirmés. Au moment où le député des Bouches-du-Rhône François-Michel Lambert veut s’attaquer aux gadgets en plastique de la caravane publicitaire du Tour de France, il se pourrait que la course estivale, et d’autres épreuves d’ici là, soit plus animée qu’à l’accoutumée, sans que les « forçats de la route » en soient forcément responsables.

Présent dans les plastiques, les huiles synthétiques, les biocarburants, les solvants et les matériaux d’isolation, entre autres, Ineos réalise un chiffre d’affaires de quelque 60 milliards de dollars (53 milliards d’euros), dont 18,5% dans l’emballage et l’agroalimentaire, emploie 19 000 salariés et compte 171 sites dans 24 pays.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !