Envoyez l'article par e-mail :

K 2019 : le plastique relève le défi de l’économie circulaire

vendredi 11 octobre 2019, par Fabian Tubiana

Cet article appartient aux thématiques :

Organisé par Messe Düsseldorf, le salon K 2019 rassemble tout l’écosystème de la plasturgie mondiale.

Plasturgistes et transformateurs de polymères et d’élastomères de tous les pays, unissez-vous ! K 2019, le plus grand salon au monde consacré au plastique et au caoutchouc ouvre ses portes ce mercredi 16 octobre 2019 à Düsseldorf en Allemagne. Cette 21e édition occupe la totalité du parc des expositions de la métropole rhénane, sur une superficie nette d’environ 175 000 m2. Plus de 3 000 exposants, producteurs de matières, constructeurs de machines, moulistes, transformateurs ou encore recycleurs venus d’une soixantaine de pays y exposent leurs solutions et leurs innovations. Plus de 200 000 visiteurs spécialisés venus du monde entier sont attendus.

L’industrie des polymères est florissante. De l’emballage au bâtiment, de la santé aux transports, et finalement dans presque toutes les industries, le plastique est aujourd’hui incontournable. Mais, en dépit de ses multiples qualités (allégement, transparence, hygiène...), il est dans le même temps discrédité. En cause :la pollution marine et de terribles images qui émeuvent le monde entier. Le plastique est victime de son succès : 2 millions de tonnes étaient produites en 1950, contre 348 millions en 2017.

Défi brûlant

« Il devient de plus en plus urgent de trouver une solution raisonnable à ce problème. Car la pollution et l’utilisation effrénée des ressources nuisent non seulement à notre environnement, mais freinent également la croissance économique », expliquent les organisateurs du salon qui rappellent que la Commission européenne elle-même considère « qu’une économie circulaire pour les matières plastiques contribuerait à augmenter la compétitivité et ainsi offrirait un avantage économique concret ». À travers les solutions des exposants, mais aussi de l’exposition « Plastics Shape the Future » ou de la manifestation « Science Campus », les thèmes du recyclage des plastiques et de l’économie circulaire sont donc au cœur du salon. Mais c’est loin d’être le seul sujet abordé. Les organisateurs mettent en avant trois autres thèmes clés qui sont autant de défis à relever : la numérisation et l’industrie 4.0, l’intégration système (nouveaux matériaux, fabrication additive, construction légère, mobilité électrique...) et la formation et la recherche vues sous le prisme des générations montantes.

Travailler ensemble

Pour attirer les jeunes vers les métiers de l’industrie, s’approprier de « nouvelles » technologies comme l’impression 3D et, surtout, réussir les transitions numériques et écologiques, c’est bien toute une filière qui se mobilise. Et qui doit montrer au monde qu’il prend ce sujet brûlant des déchets marins très au sérieux. « Le changement est nécessaire pour notre industrie. Personne ne peut résoudre cette question tout seul. Nous devons travailler ensemble, rassembler toute la chaîne de valeur, des chimistes aux recycleurs », plaidait ainsi début juillet Rüdiger Baunemann, directeur général de Plastics Europe Allemagne et directeur régional pour l’Europe centrale, lors d’une table ronde organisée par Messe Düsseldorf au sein même du parc des expositions.

Crédit photo : Messe Düsseldorf C. Tillmann

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !