Envoyez l'article par e-mail :

L’Etat bannit les bouteilles en plastique

mercredi 23 mai 2018, par Henri Saporta

Cet article appartient aux thématiques :

Plusieurs amendements demandent l’interdiction d’emballages en plastique dans la cadre des discussions de la loi Egalim.

Dans le cadre des discussions sur la loi "Équilibre dans le secteur agricole et alimentaire" dite Egalim à l’Assemblée nationale à compter du 22 mai, plusieurs emballages en plastique, dont les bouteilles en polyéthylène térephtalate (PET), font l’objet de demandes d’interdiction de la part de députés. La protection de l’environnement et la lutte contre les perturbateurs endocriniens et le bisphénol A (BPA) sont les principales motivations des demandes. L’amendement 433 est ainsi formulé : "au plus tard le 1er janvier 2020, l’achat de bouteilles en plastique est interdit dans le cadre des commandes publiques passées par l’État ou une collectivité territoriale". Le 432 se concentre sur l’interdiction de "l’utilisation de bouteilles en plastique dans le cadre des services de restauration collective".

Les argumentations sont proches de celles employées pour interdire les barquettes en plastique dans la restauration collective et scolaire mais aussi les crèches comme indiqué dans les amendements 549 ou encore 550 et 2176 : "l’utilisation de contenants alimentaires en matière plastique est un enjeu de santé publique en raison des risques sanitaires liés à la cuisson d’aliments dans des contenants alimentaires plastique ou à l’usage quotidien de vaisselle en plastique. Dans une étude de 2015, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a en effet pointé les risques de migration de certaines molécules cancérigènes et perturbateurs endocriniens contenus dans les récipients en plastique dans les aliments". Les pailles (amendement 1941) sont également dans le collimateur des députés.

Crédit photo : Migros

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !