Envoyez l'article par e-mail :

"L’Europe pose les fondations d’une économie circulaire", selon PlasticsEurope

vendredi 9 décembre 2016, par Alexandre Couto

L’association européenne des producteurs de matières plastiques, PlasticsEurope, a estimé que les mesures européennes autour du paquet législatif "économie circulaire", vont "dans la bonne direction".

Ce dispositif, encore en discussion à Bruxelles, vise à faciliter le passage vers une économie mettant l’accent sur la valorisation et le recyclage. Il s’articule autour de deux volets : d’un côté, la révision de trois directives européennes majeures (cadre déchets, emballages et mise en décharge) et, de l’autre, un plan d’action non-législatif, constitué d’une série de programmes plus spécifiques. Sur le premier point, le paquet impose aux 28 des objectifs de recyclage et de préparation en vue de réemploi de déchet d’emballage. 60 % des déchets municipaux devront être recyclés en 2025 (65 % pour 2030), dont 65 % pour les emballages (75 % en 2030) et 55 % des emballages plastiques. Michel Loubry, directeur de la région ouest de PlasticsEurope, a estimé que ces objectifs étaient "ambitieux", mais prometteurs. D’autant plus qu’ils s’accompagnent d’une interdiction de mise en décharge pour les déchets ayant fait l’objet d’une collecte sélective, assortie d’une limite de 10 % maximum pour la totalité des déchets municipaux d’ici 2030. Sur les points qui préoccupent PlasticsEurope, Michel Loubry déplore un manque d’harmonisation des définitions au sein des directives, ouvrant la voie aux interprétations.

En ce qui concerne l’état de la valorisation en France, PlasticsEurope pointe le retard de l’Hexagone par rapport aux objectifs du paquet économie circulaire. Selon les derniers chiffres de l’Ademe (2014), seul 39 % des déchets municipaux sont actuellement retraités dans l’Hexagone, dont 25,6 % d’emballages plastiques. Une situation qu’il serait possible de débloquer en favorisant la valorisation énergétique : "la France peut prétendre à près de 100% de valorisation de ses déchets plastiques. Cette performance pourrait se décomposer en un taux optimal d’environ 40 % de recyclage et un taux complémentaire de valorisation énergétique à haut rendement d’environ 60 %", a détaillé Michel Loubry.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !