Envoyez l'article par e-mail :

L’Union chimique française confiante pour 2015

vendredi 27 mars 2015, par Claire Pham

L’Union chimique française (UIC) a publié le 24 mars 2015 ses résultats pour l’année 2014. Et les chiffres sont bons. En 2014, l’industrie chimique a enregistré une croissance de 2,9% en volume, largement supérieure au 1,5% du n°1 allemand. Une reprise qui s’explique par le retour d’une demande domestique favorable (+0,9%) qui s’ajoute à une conjoncture mieux orientée en Europe et sur les marchés tiers. « La force de l’industrie chimique, c’est cette capacité à se transformer, à innover et à exporter afin de répondre plus efficacement aux défis actuels », souligne Philippe Goebel, président de l’UIC. Cela représente en terme de chiffre d’affaires pour le secteur un montant de 82,4 milliards d’euros, en raison du recul des prix combiné à celui de matières premières. La balance commerciale a atteint 7,4 milliards d’euros en 2014, contre 5,6 milliards d’euros l’année précédente grâce à une hausse des exportations toutes zones confondues (+1,9%) et une contraction des importations (-1,8%). L’industrie chimique est ainsi le premier secteur industriel exportateur en France.

Faits marquants en 2014.

Les résultats sont contrastés selon les secteurs. La production en chimie organique a largement contribué aux bons résultats 2014 avec une hausse de 5,6% après plusieurs années de baisse (-2,2 en 2013 et -6,2% en 2012). Les causes sont multiples : la reprise après des arrêts d’unités non programmés en 2013, une demande plus dynamique du secteur automobile, sans oublier les applications en croissance dans la santé et l’électronique. Les investissements sur l’année 2014 ont été stables pour s’établir à 3,1 milliards d’euros, les trois quarts étant consacrées à la modernisation des installations existantes et aux mesures d’amélioration de la sécurité et de la protection de l’environnement. Le président de l’UIC a tenu a souligner que le secteur continuer d’accroitre les efforts depuis 2012 avec près de 10% en valeur ajoutée grâce notamment au crédit à impôt recherche, "véritable atout français". Pour 2015, l’UIC table sur une croissance de l’ordre de 2% en volume, un chiffre "prudent" en raison du contexte géopolitique actuel. On peut toutefois noter les facteurs positifs apparus fin 2014 qui devraient être présents sur le premier semestre 2015 : la baisse des prix du pétrole, la dépréciation de l’euro et l’orientation des politiques monétaires en Europe.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !