Envoyez l'article par e-mail :

L’Union des industries chimiques réagit sur le dossier Kem One

vendredi 5 avril 2013, par Alexandre Couto

Cet article appartient aux thématiques :

L’Union des industries chimiques (UIC) a fait part, le 2 avril 2013, de sa préoccupation après la mise en redressement judiciaire de la partie aval de Kem One. Mais, au-delà du cas du producteur de vinyliques, les craintes portent désormais sur l’ensemble de la filière chimie et pétrochimie. « Cet événement, s’il se développait négativement, pourrait concerner de nombreux secteurs et entrainer une perte de débouchés pour la pétrochimie », a déploré l’organisme professionnel, dans un communiqué. L’UIC appelle à prendre des mesures pour maintenir en France des unités de chimie de base, dont « les produits constituent des briques essentielles pour l’ensemble de l’industrie ». Elle n’a pas manqué de revenir sur les mesures qu’elle propose pour renforcer la compétitivité des industries chimiques : un contrôle des coûts de l’électricité et du gaz. L’UIC estime, en effet, que les industries françaises sont nettement pénalisées sur ces postes par rapport à leurs concurrents.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !