Envoyez l'article par e-mail :

L’Union européenne examine les aides publiques à Kem One

vendredi 3 octobre 2014, par Alexandre Couto

La Commission européenne a ouvert une enquête, le 1er octobre 2014, sur les aides accordées par la France au producteur de polychlorure de vinyle (PVC) Kem One, repris en décembre 2013 par l’industriel Alain de Krassny, en association avec le fonds Open Gate Capital. Kem One va bénéficier de 167 millions d’euros (M€) d’aides sous forme de prêts, de subventions et d’avances remboursables. De quoi mettre la puce à l’oreille de l’institution européenne, garante de la concurrence. Elle va se pencher, en particulier, sur un prêt de 30 M€ octroyé par le Fonds de développement économique et social (FDES). Il s’agit d’un dispositif clef du gouvernement français pour aider les entreprises en difficultés. Ces financements sont jugés indispensables « à la réalisation du projet de conversion des électrolyses de Lavera [à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône], et au retour à la viabilité économique de Kem One », estime le groupe, confiant dans l’issue de l’enquête, selon lequel le plan de redressement est « en grande majorité assuré par des apports privés » et la démarche de la Commission « courante » pour ce type d’opération.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !