Envoyez l'article par e-mail :

L’économie circulaire en marche

vendredi 27 octobre 2017, par Henri Saporta

Cet article appartient aux thématiques :

Le gouvernement prépare une feuille de route pour mars 2018 avec pour objectif de recycler 100% des plastiques en 2025.

Le gouvernement persiste et signe : après une première déclaration du Premier ministre, Edouard Philippe, dans son discours de politique générale du 4 juillet devant l’Assemblée nationale, l’ambition de recycler 100% des plastiques est confirmée pour 2025. Porté par le candidat Emmanuel Macron lors de la dernière campagne présidentielle, cet objectif s’inscrit désormais dans le cadre de l’élaboration de la feuille de route de l’économie circulaire qui doit paraître en mars 2018. Lors de la campagne, le candidat du mouvement En Marche ! avait évoqué “la modernisation des centres de tri par l’augmentation progressive de la taxe générale sur les activités polluantes” (TGAP) sur l’incinération et l’enfouissement et "des consignes de tri plus simples" pour y parvenir. Comme détaillé par Brune Poirson, secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, l’économie circulaire, qui boucle “l’ensemble du cycle de vie des produits, de leur écoconception à la gestion des déchets en passant bien évidemment par leur consommation en limitant les gaspillages”, s’oppose au modèle linéaire traditionnel qui consiste à “extraire, produire, consommer et jeter”. Une plate-forme de consultation publique doit ouvrir du 30 octobre au 6 décembre tandis que des ateliers de travail seront organisés jusqu’à la fin du mois de décembre. Un premier bilan doit avoir lieu en janvier 2018. Parmi les neuf ambassadeurs de l’économie circulaire désignés par le gouvernement figurent Emmanuel Faber, le directeur général et futur Pdg de Danone, la navigatrice Ellen McArthur ou encore le député (LREM) Matthieu Orphelin, un proche de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire.

Lors de la présentation du bilan de l’exercice 2016, Jean-Philippe Carpentier, président de la Fédération des entreprises du recyclage (Federec), s’est amusé d’avoir été invité à participer aux ateliers avant même d’avoir été informé de la nature précise du projet mais salue l’intérêt de la démarche. Si la volonté de diminuer de moitié la mise en décharge rassemble les professionnels, l’idée de parvenir au recyclage de “100%” des plastiques divise toutefois les spécialistes. Pour Jean Martin, délégué général de la Fédération de la plasturgie et des composites, “même s’il paraît très difficile à atteindre, le “100%” a le mérite d’être très clair et compréhensible par tous” et “de mobiliser les entreprises autour d’un projet d’avenir fédérateur et structurant”. Organisation non gouvernementale (ONG), Zero Waste France estime que le “100%” pourra être atteint en s’attaquant à “l’omniprésence des emballages jetables et autres produits à usage unique” et “en adoptant une logique de substitution systématique face aux matériaux non recyclables”.

Les experts savent qu’il est hasardeux de vouloir recycler à tout prix un pot de yaourt en polystyrène (PS) alors que la filière des combustibles solides de récupération (CSR) se structure peu à peu. Recyclage ou valorisation ? Le choix des mots sera important. Elipso note que le déploiement de l’extension des consignes de tri à l’ensemble des emballages en plastique fait basculer l’ensemble des acteurs dans la dynamique de l’économie circulaire. L’organisation professionnelle de l’emballage plastique et souple se positionne dès lors comme “un acteur incontournable pour atteindre une valorisation de tous les plastiques d’ici 2025”. "Valorisation" : la nuance est bien présente.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !