Envoyez l'article par e-mail :

La French Fab veut fédérer les industriels français

jeudi 5 octobre 2017, par Romain Lambic

Cet article appartient aux thématiques :

C’est en grande pompe à Bercy qu’a été lancée la French Fab. Objectif de ce mouvement d’initiative publique : mettre en réseau les industriels français et leur savoir-faire pour répondre aux enjeux de l’industrie mondiale de demain.

À l’heure où les géants de l’industrie nord-américaine ou asiatique s’unissent et gagnent de plus en plus de marchés, y compris en Europe, il fallait pour les industriels français un moyen de répondre à ces enjeux. C’est là tout l’objectif de la French Fab, réseau lancé le 2 octobre dernier. Objectif : rassembler les entreprises de toute taille, PME ou grands groupes, qui veulent agir en réseau, attirer les jeunes et accélérer leur croissance. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a ainsi annoncé vouloir mettre en place un dispositif de formation doté de 15 milliards d’euros. Ce projet doit permettre à « tous les jeunes qui n’ont ni qualification, ni formation, ni emploi, (…) de s’orienter vers des filières notamment industrielles », explique le ministre. Il souhaite également débloquer 10 milliards d’euros pour alimenter un fonds pour l’innovation de rupture. « Il produira 200 à 300 millions d’euros disponibles par an, qui seront investis dans de grands projets », détaille Bruno Le Maire.

Unir les acteurs filière par filière et créer des géants industriels européens sont deux objectifs majeurs de la French Fab. Sur ce dernier point, Bruno Le Maire s’appuie sur l’exemple du groupe ferroviaire chinois CRRC, qui a selon lui a « gagné tous les appels d’offres américains sur le transport ferroviaire » en 2016 et commence à prospecter en Europe. Le ministre souhaite fusionner les constructeurs Alstom et Siemens pour « protéger les intérêts des français » dans ce secteur.

Juste avant sa prise de parole, Bruno Le Maire s’est vu remettre par Erwan Quataneat, dirigeant de la société Sodistra, le logo de la French Fab – un coq – imprimé en 3D. Plusieurs industriels ont ensuite participé à une table ronde, au cours de laquelle sont notamment intervenus Clémentine Gallet, directrice de Coriolis Composites, et Philippe Darmayan, président d’Arcelor Mittal France. Egalement à la tête de l’Alliance industrie du futur, ce dernier a insisté sur la nécessité de réunir petites et grandes entreprises.

Portée par le ministère de l’Économie et des Finances, la French Fab a été créée en collaboration avec plusieurs mouvements industriels (Alliance pour l’industrie du futur, Confédération des PME, Fédération des industries mécaniques, Cercle de l’industrie…) et BPI France.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !