Envoyez l'article par e-mail :

« La consigne pour recyclage s’inscrit dans une logique de performance »

vendredi 7 juin 2019, par Henri Saporta

Cet article appartient aux thématiques :

Alors que Citeo, les industriels, les distributeurs et les fédérations de la grande consommation ouvrent « une concertation globale » avec l’ensemble des parties prenantes, Jean Hornain, son directeur général, répond aux questions d’Emballages Magazine.

Alors qu’une nouvelle version du projet de loi sur l’économie circulaire (Lec) porté par Brune Poirson, secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, est parue, Citeo a publié dès le jeudi 6 juin un communiqué de presse appelant au lancement d’« une concertation globale » sur une consigne pour recyclage. Directeur général de l’éco-organisme agréé au titre de la responsabilité élargie des producteurs (REP), Jean Hornain répond à trois questions d’Emballages Magazine.

Pourquoi s’intéresser à la consigne pour recyclage aujourd’hui ?
En France, nous avons parfois tendance à nous autoflageller mais le travail accompli depuis 1992 avec la création d’Eco-Emballages est impressionnant. Nous sommes partis de rien il y a 27 ans pour parvenir aujourd’hui à un taux de recyclage de 70 %. Nous avons investi près de 10 milliards d’euros pour y parvenir. La responsabilité élargie des producteurs (REP) fonctionne. Il faut maintenant aller plus loin. La réflexion sur la consigne pour recyclage s’inscrit dans une logique de performance globale de la collecte et du recyclage. La question est comment faire mieux ? Et surtout très vite. Le temps presse. Tout s’accélère. Nous n’avons pas 20 ans.

Comment avez-vous procédé ?
Nous avons constitué il y a neuf mois un groupe de travail réunissant les acteurs de la grande consommation, des boissons et de la distribution. Le but était de déterminer comment répondre à l’objectif de la directive sur les plastiques à usage unique (Sup) de collecter 90 % des bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET) en 2030. Passer de 57 % à 90 % en dix ans, ce n’est pas simple. Alors comment fait-on ? Il y a un système de consigne qui a fait ses preuves au Nord de l’Europe, étudions ! La consigne pour recyclage consiste à affecter une valeur faciale à un emballage pour que le consommateur le rapporte et qu’il soit recyclé. C’est le Pfand allemand. Le taux de collecte dépasse les 90 %. C’est très efficace.

Cette évolution implique néanmoins beaucoup de changements…
Effectivement. Il y a des étapes importantes à franchir. La période de concertation globale qui s’ouvre jusqu’en 2020 doit permettre de poser toutes les questions nécessaires avec les parties prenantes, associations, marques, filières de matériaux, recycleurs, pouvoirs publics et collectivités territoriales. Au-delà de l’étude de la mise en place d’une éventuelle consigne, l’objectif est d’accélérer la performance globale du recyclage de tous les emballages et les papiers.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !