Envoyez l'article par e-mail :

La fédération de la plasturgie présente son engagement sur l’impression 3D

vendredi 3 juin 2016, par Alexandre Couto

La fédération professionnelle a présenté les quatre axes prioritaires pour accélérer le développement technique et économique des solutions d’impression 3D.

Très engagée sur le volet de la fabrication additive, la fédération de la plasturgie et des composites a présenté sa stratégie pour développer ce secteur sous l’angle de la plasturgie. L’approche de l’organisme professionnel, baptisée Initiative 3D (In3D) englobe à la fois l’approche technologique de l’impression 3D, ainsi que ses impacts économiques et organisationnels sur la filière. « Notre objectif est d’aider les PME de la plasturgie dans l’appropriation de cette technologie », a déclaré Florence Poivey, présidente de la fédération. Avec In3D, la fédération a voulu mettre en place une action placée sous l’aspect collaboratif et bénéficiant des évaluations de nombreux experts issus à la fois du domaine industriel et de la recherche académique.

Deux approches pédagogiques Ce projet, lancé il y a un peu plus d’un an dans le sillage d’une journée organisée par les plasturgistes sur le thème de la fabrication additive, s’articule autour de quatre grandes thématiques. Le premier point porte sur la construction d’un référentiel de formation professionnalisante. Il s’agit d’identifier dans un premier temps les compétences liées à l’impression 3D et d’organiser le périmètre des formations pour faire monter les jeunes en compétence dans cette technologie. La deuxième approche consiste à concevoir un programme d’informations et de veille technique pour accompagner les PME de la plasturgie dans leurs prises de décisions. Le tout nouveau centre technique de la plasturgie IPC a été désigné pour cette tâche.

Un nouveau modèle économique Enfin, les deux derniers points du plan d’attaque de la fédération touchent davantage le modèle économique, avec la création d’un livre blanc sur la propriété industrielle et les enjeux réglementaires de l’impression 3D, et une expérience visant à intégrer le modèle des fab labs au cœur même des entreprises. Le premier sujet, porté par le syndicat Allizé-Plasturgie, en collaboration avec l’Inpi (Institut national de la propriété industrielle), devrait voir le jour mi-2016. Le second est ­appuyé par le syndicat régional Plasti-Ouest, avec le partenariat de ­Groupama. Baptisé Fablab Inside, il fonctionnera pendant neuf mois sur un modèle de « codéveloppement et de co-­innovation avec les entreprises, leurs partenaires et les clients ».

La ­fabrication additive a été définie comme un axe prioritaire dans le cadre du projet « Industrie du futur », soutenu par le gouvernement. Il constitue pour la fédération de la plasturgie et des composites un «  levier d’accès à de nouveaux modèles d’offre et d’innovation  ».

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !