Envoyez l'article par e-mail :

La fédération de la plasturgie lance l’offensive contre les chimistes

jeudi 26 mai 2011, par Alexandre Couto

Soumis à une hausse brutale des prix des matières plastiques, les organisations professionnelles de la plasturgie dénoncent la stratégie des chimistes lors d’une campagne dans la presse généraliste.

La fédération de la plasturgie et le syndicat régional Allizé Plasturgie,ont intensifié leur action ce mardi 24 mai, lors d’un déjeuner-débat organisé dans le cadre du salon FIP Solution Plastique, à Lyon, pour dénoncer la hausse brutale des prix des matières plastiques. Les organismes professionnels ont en effet lancé une campagne de communication en direction de la presse généraliste pour alerter l’opinion publique sur une situation dénoncée depuis maintenant plusieurs mois (voir notre article Les prix des plastiques flambent à nouveau). L’attaque est incisive : un visuel représente un chimiste tenant dans sa main une éprouvette au contenu bleu, blanc et rouge, accompagné de la question "Qui a inventé la formule chimique permettant de dissoudre 4000 entreprises et 140 000 emplois". Les organisations professionnelles pointent clairement les actions de l’industrie chimique. Un blog a également été lancé : www.lejeudelapenurie.com.

Un procédé "cavalier"

Ce procédé de communication a été, bien évidemment, jugé particulièrement "cavalier" par Jean Pelin, directeur général de l’union des industries chimiques (UIC), lors d’un entretien accordé à nos confrères de l’Usine Nouvelle. Pour rappel, les entreprises de la chimie sont soupçonnées d’entretenir la pénurie de matières plastiques, notamment en multipliant les cas de force majeure, pour tirer les prix vers le haut. La situation est d’autant plus délicate que les plasturgistes ne peuvent pas répercuter la hausse des prix auprès de leurs donneurs d’ordres. Pour remédier à cette situation, les plasturgistes soumettent quatre revendications aux pouvoirs publics : un respect de la charte des bonnes pratiques, une obligation contractuelle de l’indexation des prix de vente des matières plastiques sur le coût de ces dernières, l’adoption de la théorie de l’imprévision dans les contrats privés permettant de protéger l’acheteur et de renégocier le contrat en cas de circonstances imprévisibles et la publication d’un indice officiel du cours des matières premières, élaboré par le ministère de l’Industrie. Des actions sont actuellement en cours, et une modification de l’article 119 du projet de réforme du droit des contrats "dort dans les cartons" depuis plusieurs mois, selon Allizé Plasturgie.

"Abus de position dominante"

Au niveau des mesures actuellement en cours, le médiateur de la sous-traitance, Jean-Claude Volot, nommé après les états généraux de l’Industrie, a été saisi par les organisations professionnelles de la plasturgie pour trouver une issue à cette situation. S’exprimant, lors d’une tribune ouverte lors du salon FIP Solution Plastique, M. Volot a souligné que certaines actions des chimistes sont de l’ordre de "l’abus de position dominante", et susceptibles d’être portées devant la Commission européenne. Il a par ailleurs appelé les plasturgistes à "inverser le rapport de force" vis-à-vis de leur fournisseurs et donneurs d’ordres, en intensifiant les actions collectives comme, par exemple, les groupements d’achats. Pour cet ancien plasturgiste, fondateur du groupe Dedienne Muliplasturgy, la profession doit se libérer de ses "craintes et suspicions", pour faire front commun. M. Volot a annoncé attendre des "milliers de plaintes par jour" pour pouvoir donner du poids à son action auprès du ministre de l’Industrie, Eric Besson.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !