Envoyez l'article par e-mail :

La filière veut uniformiser la réglementation sur le rechapage des pneus

vendredi 3 octobre 2014, par Alexandre Couto

Le Syndicat national du caoutchouc et des polymères (SNCP) mise sur le réemploi des pneus pour en réduire l’impact écologique. Une initiative rendu difficile par les flottements de la réglementation.

Lors d’un point presse, organisé le 30 septembre 2014, par le Syndicat national du caoutchouc et des polymères (SNCP), la filière de rechapage des pneumatiques usagés a déploré l’absence d’harmonisation réglementaire, à l’échelle européenne, concernant les produits issus de la revalorisation. « Les pneus rechapés sont considérés, soit comme un produit, soit comme un déchet, selon les pays, malgré un texte unique, a déploré Fazilet Cinaralp, secrétaire générale de l’European Tyre and Rubber Manufacturers Association (ETRMA) : la part d’interprétation est trop importante. » Pour Éric Fabiew, directeur général de la filière de recyclage et de valorisation des pneumatiques Aliapur, « le cas de la France est même aberrant : le pneu rechapé, mais également les produits issus du recyclage, sont tantôt considérés comme des produits, tantôt comme des déchets ».

Le statut de déchet dans le collimateur. Ces divergences nuisent à la bonne circulation des produits issus de la valorisation. Évidemment, c’est le statut de déchet qui est dans le collimateur des industriels, le jugeant inapproprié pour favoriser le réemploi des pneumatiques. « Dès le début, le produit se trouve entaché de la désignation de déchet, souligne Éric Fabiew, ce qui, d’une part, ne correspond pas à la réalité et, d’autre part, apporte des contraintes réglementaires supplémentaires. » Pour la filière de retraitement des pneus, le réemploi, donc le rechapage, qui consiste à appliquer une bande de roulement neuve en caoutchouc vierge sur une carcasse de pneu usagée, demeure la voie de valorisation prioritaire. Elle est suivie par le recyclage matière, et par la valorisation énergétique. Le rechapage permet de multiplier la durée de vie du pneumatique par 2,5 en moyenne, et concerne principalement les pneus de poids lourds ou de véhicules agricoles. En 2013, les ventes de pneumatiques poids lourds de remplacement en France se sont élevées à 1,7 million d’unités, dont 770.000 rechapés, soit une couverture de 45 % des besoins du marché.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !