Envoyez l'article par e-mail :

La taxe carbone est une "erreur", estiment les patrons de l’industrie

mercredi 20 janvier 2010, par Karim Boudehane

En insistant sur le coût du travail en France et sur « l’erreur » que constituerait, à ses yeux, la taxe carbone, le Groupe des fédérations industrielles (GFI), qui comprend la Fédération de la plasturgie, a très clairement relayé les préoccupations patronales du Medef, lors d’un point presse sur les États généraux de l’industrie : « Entre nos deux positions, il n’y a pas une feuille de papier à cigarette », avançait, le 20 janvier, Yvon Jacob, son président. Selon lui, la protection sociale « pèse d’un poids considérable sur l’emploi et les entreprises ». Il suggère « un financement alternatif et progressif, à niveau de protection égal ». Il a également plaidé pour une taxe carbone européenne. À défaut, selon lui, « tout impôt nouveau doit prendre en compte la compétitivité industrielle ». Bernard Chambon, de l’Union des industries chimiques, a rappelé, pour sa part, que la taxe carbone prévoyait, dans son article 2, une « compensation intégrale », tout en reconnaissant qu’une telle compensation « serait extrêmement complexe à mettre en place ». Le GFI s’est néanmoins félicité de la forte participation des entreprises françaises aux états généraux de l’industrie, et du montant des dépenses affectées aux projets industriels dans le cadre du grand emprunt.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !