Envoyez l'article par e-mail :

Lactips : la crème des films hydrosolubles

BOUCLE_datearticle(ARTICLES) {id_article} {id_secteur IN 2, 3, 4, 39,40} {0,1}> mercredi 14 novembre 2018, par Romain Lambic

Lactips recevra au salon All4Pack, le 26 novembre, un "Innovation Awards" pour son bioplastique biodégradable et hydrosoluble, issu de la caséine de lait. Ce matériau peut remplacer les emballages de détergents en acide polyvinyliques.

La société Lactips a été créée en 2014, pour développer et mettre sur le marché un bioplastique hydrosoluble et biodégradable, issu de la caséine de lait. Ce matériau est issu des travaux de Frédéric Prochazka, enseignant-chercheur au laboratoire de l’Ingénierie des Matériaux Polymères (IMP) de l’université de Saint-Étienne. Un brevet mondial a été déposé. « Ce matériau est un bioplastique qui prend la forme d’un granulé développé pour la production de films solubles », précise Marie-Hélène Gramatikoff, Pdg de Lactips. Le groupe, qui était encore en pleine phase de développement en 2017, vient d’industrialiser son matériau, destiné à remplacer les emballages de tablettes ou de poudre pour les lessives ou les produits de lave-vaisselle, fabriqués à base d’acide polyvinylique (PVA). Les premiers films devraient être disponibles dans les rayons européens dans le courant du troisième trimestre 2018. Entièrement biodégradable, ce bioplastique ne laisse aucun résidu chimique dans l’environnement.

Sans toxicité aquatique

« Le plastique se dissout relativement vite dans l’eau, sans coller ni boucher les filtres. Une fois dissout, ce qui reste se dégrade grâce à des micro-organismes présents dans l’eau. Le matériau ne présente donc aucune toxicité aquatique », assure Marie-Hélène Gramatikoff. Le PVA, quant à lui, laisse des résidus, du slime (substance gluante et collante), ainsi que des traces chimiques. Si le matériau de Lactips est soluble au contact de l’eau, il résiste toutefois à des taux normaux d’humidité relative. « Actuellement, nous avons une capacité de production de 440 tonnes par an de granulés dans notre atelier de Saint-Jean-Bonnefonds (Loire), détaille Marie-Hélène Gramatikoff. Nous allons nous installer dans une usine agroalimentaire dans la Vallée du Gier, près de Saint-Étienne. Ce site de production aura une double vo-cation. D’abord, augmenter la production de films hydrosolubles de détergents pour remplacer le PVA. Produire ensuite du film comestible pour le secteur agroalimentaire. L’usine sera remodelée pour nos besoins. Elle devrait être opérationnelle d’ici à fin 2019 ». Cette usine, qui devrait occuper un espace de 2 500 m2, permettra à Lactips de « déployer son outil industriel 100 % made in France et d’installer ses équipes ainsi que son laboratoire. (...) L’évolution de Lactips va également permettre de créer de nouveaux emplois locaux avec des perspectives de carrières en production, logistique, achat ou encore dans le domaine commercial », explique le groupe dans un communiqué.

Augmentation de capital

Après une première levée de fonds de 1,2 M€ en 2015 – l’entreprise a reçu un Oscar de l’Emballage la même année - Lactips dispose aujourd’hui d’un centre de développement complet et d’une formulation validée spécifique au marché des détergents. En juillet 2018, le groupe a réalisé une nouvelle levée de fonds, augmentant son capital de 3,7 millions d’euros, pour accélérer son développement. « Cette augmenta-tion de capital traduit la confiance de nos investisseurs dans nos produits et notre modèle économique », souligne Marie-Hélène Gramatikoff. Cette levée de fonds a été souscrite par Demeter, déjà présent au capital depuis 2015 à travers les fonds D3 A et Emertec 5, ainsi que par BASF Capital Venture. BNP Paribas Développement et le Crédit Agricole Loire Haute-Loire font également partie des partenaires de Lactips.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !