Envoyez l'article par e-mail :

Le CNE préfère le terme "biosourcé"

vendredi 15 février 2019, par Henri Saporta

Depuis plusieurs années, le terme "bioplastique" a fait son chemin, mais est-il pour autant pertinent ? Le Conseil national de l’emballage (CNE) estime que la confusion entre les notions de matériau issu d’une ressource renouvelable et de mode de valorisation par compostage pose un problème, les deux questions n’étant pas liées.

Un polyéthylène téréphtalate (PET) peut ainsi résulté d’une ressource végétale sans être biodégradable. C’est pourquoi, dans une note de position intitulée Évitons l’allégation « bioplastiques » relative aux emballages publiée au mois de janvier, le CNE indique qu’il "ne souhaite pas utiliser dans ses documents de travail le mot « bioplastique » qui recouvre des réalités et des propriétés très différentes.

Pour ce qui concerne les emballages en plastique, le qualificatif biodégradable n’étant recommandé pour aucun matériau, le CNE préconise de n’utiliser que le qualificatif « biosourcé » lorsque cela est pertinent, qualificatif complété avec la double mention de son origine et du pourcentage en poids dans l’emballage considéré."

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !