Envoyez l'article par e-mail :

Le coeur artificiel de Carmat autorisé à être implanté sur l’homme

vendredi 17 mai 2013, par Claire Pham

L’entreprise française Carmat a obtenu le 14 mai l’autorisation d’effectuer les premières implantations humaines de son cœur artificiel bioprothétique dans quatre centres de chirurgie cardiaque de renommée internationale dans quatre pays, la Belgique, la Pologne, la Slovénie et l’Arabie Saoudite. « Il est important que ce projet français reçoive un fort soutien international de centres prestigieux de chirurgie cardiaque. Mais la perspective d’une première humaine française n’est pas écartée, même si nous avons obtenu des autorisations plus vite à l’étranger, car les processus réglementaires diffèrent d’un pays à l’autre », explique Marcello Conviti, directeur général de Carmat à nos confrères des Echos. Aujourd’hui, en France, cette autorisation est donnée par l’autorité de santé centralisée, l’ANSM. Alors que dans d’autres pays, cet accord peut être donnée hôpital par hôpital. Comme c’est le cas des quatre établissements : le CHU Saint-Pierre à Bruxelles, le Silesian center for heart diseases à Zabrze, l’Université medical center à Ljubljana et le Prince Sultan cardiac center à Riyad.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !