Envoyez l'article par e-mail :

Véhicules hors d’usage

Le recyclage des polyamides s’organise

jeudi 8 avril 2010, par Alexandre Couto

Cet article appartient aux thématiques :

Rhodia et Renault s’associent pour recycler le polyamide issu des véhicules hors d’usage.

Le chimiste français Rhodia a conclu un partenariat avec Renault, l’entreprise de déconstruction automobile Indra et les équipementiers Mann & Hummel France et Steep, afin de créer une filière de recyclage des polyamides (PA) issus de véhicules hors d’usage (VHU). Les PA sont utilisés dans les véhicules pour des applications sous capot, comme des cache-moteurs, ou encore dans le circuit de refroidissement. « Ce projet vise à établir la faisabilité technique et économique du traitement et du réemploi des PA lors du démontage des VHU », précise Richard Bourdon, responsable du secteur recyclage chez Rhodia. L’objectif du partenariat est d’établir, d’ici à 2012, un modèle industriel pérenne opérant en boucle fermée.

Des entreprises clefs. Trois premières phases jalonnent le calendrier entre le premier semestre 2010 et le second semestre 2011. Phase 1 : l’évaluation du gisement des pièces en PA 6 et en PA 66 et le démontage. Phase 2 : la formulation de la matière première secondaire. Phase 3 : le compoundage. Ces étapes seront suivies d’une évaluation d’un an, entre 2011 et 2012, des pièces industrielles produites à partir de la matière recyclée. Le choix des partenaires s’est porté sur des entreprises clefs de la filière. Les rôles sont clairement définis : Indra fournira à Rhodia le PA collecté lors du démantèlement des véhicules ; le chimiste analysera la matière pour éventuellement la régénérer ; Mann & Hummel France et Steep transformeront en nouvelles pièces cette matière ; enfin, Renault validera les éléments pour ses véhicules.

Un double enjeu. « L’intégration de l’ensemble des acteurs de la filière PA de la collecte des pièces en fin de vie à la réincorporation de la matière dans les pièces automobile est un atout majeur pour démontrer la viabilité de la filière », commente Marielle Marchand, chef de projet recyclage à la direction des matériaux de Renault. Pour le constructeur automobile, l’enjeu de cette filière est double : répondre à la réglementation européenne, qui fixe à 95 % le taux de recyclage et revalorisation minimum des VHU dès 2015, et renforcer l’image de sa gamme de véhicules vert Eco2, qui intègre des matières plastiques issues du recyclage.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !