Envoyez l'article par e-mail :

Les plastiques sur tous les fronts

BOUCLE_datearticle(ARTICLES) {id_article} {id_secteur IN 2, 3, 4, 39,40} {0,1}> mardi 12 juin 2018, par Fabian Tubiana

Alertes et initiatives se multiplient à l’échelle mondiale pour alerter l’opinion sur la pollution des océans.

Au Canada le 9 juin 2018, le G7 restera peut être comme le sommet du désaccord entre les Etats-Unis du président Donald Trump et le reste du monde en raison de divergences sur les règles du commerce mondial. Rejoint par le Japon, les Etats-Unis se sont également distingués en ne signant pas une charte destinée à la lutte contre la pollution des océans par les plastiques. Porté par le Canada, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie ainsi que l’Union européenne, le texte prévoit de passer au recyclage de 100% des plastiques à l’horizon 2030 et de développer autant que possible les alternatives aux emballages en plastique. Les signataires prolongent ainsi l’engagement de l’Europe qui a proposé à la fin du mois de mai l’interdiction des produits en plastique à usage unique.

Un problème en Afrique

Selon l’organisation non gouvernementale (ONG) Ocean Conservancy, la Chine, l’Indonésie, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam rejettent chaque année plus de quatre millions de tonnes de plastique dans la mer. Soit la moitié du total. Comme un symbole, une baleine a été retrouvée morte le 2 juin en Thaïlande après avoir ingurgité 80 sacs en plastique. Lors de la Journée mondiale de l’environnement du 5 juin, Mohamed Atani, au nom de l’Agence de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour l’environnement (PNUE), a indiqué que “le plastique, et la gestion des déchets en général, est un très gros problème en Afrique”. Le continent noir serait à l’origine de 4,4 millions de déchets par an. Le vendredi 8 juin, le Fonds mondial pour la nature (WWF) a prévenu que la Méditerranée menace de se transformer en "mer de plastique" en raison d’une concentration très élevée de particules de moins de 5 millimètres.

A l’âge de 51 ans, le Français Benoît Lecomte s’est lancé dans la traversée à la nage du Pacifique pour alerter sur la pollution des océans envahis de plastique.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !