Envoyez l'article par e-mail :

Les producteurs de matières s’inquiètent de la chute de la demande

vendredi 26 octobre 2012, par Alexandre Couto

Cet article appartient aux thématiques :

La plasturgie européenne, après avoir rattrapé les niveaux d’avant la crise, marque des signes de ralentissement, selon PlasticsEurope, organisme représentant les principaux producteurs de matières plastiques européens. « Depuis le deuxième semestre 2011, les principaux débouchés européens pour les matières plastiques accusent une baisse, avec une forte décroissance depuis le début de 2012 », a déploré Michel Loubry, directeur général de PlasticsEurope pour l’Europe de l’Ouest, lors d’une conférence de presse. L’année 2011 avait pourtant affiché une belle progression de la consommation, avec une hausse de 1,1 % de la demande européenne. Elle atteignait, à cette époque, près de 47 millions de tonnes. « Le marché était très largement tiré par le dynamisme de l’industrie manufacturière allemande », souligne Michel Loubry. Le début de l’année 2012 a été marqué par une baisse de la demande des industries consommatrices de matières plastiques, notamment dans les secteurs de l’ameublement, des équipements ménagers, de l’agriculture et du sport. À l’échelle de l’Hexagone, la demande a diminué de 1,5 % en 2011. L’impact est net sur le niveau de la production européenne de thermoplastiques : après une progression de 0,5 % entre 2010 et 2011, la production est en décroissance depuis l’été 2011. La tendance se serait même accélérée depuis mars 2012, selon les chiffres de PlasticsEurope. Aujourd’hui, la production se situe à un niveau inférieur de 8 % par rapport à l’indice 100 base 2005. Par ailleurs, le secteur est affecté par un niveau de prix élevé des matières et par une très forte volatilité, liée aux variations du prix du pétrole. Ce sujet a fait l’objet de plusieurs communiqués de la part du Syndicat des emballages plastiques et souples, Elipso, et de la Fédération de la plasturgie, pour dénoncer des niveaux de prix difficilement soutenables par les plasturgistes. « Nos marges sont très faibles », explique Michel Loubry, « nous sommes dans l’obligation de répercuter les hausses liées à la matière première ». Si certaines hausses ont pu être brutales, notamment entre 2009 et 2011 après la crise de 2008, les prix des polyoléfines se situent « dans une fourchette de 1 200 à 1 600 euros la tonnes depuis octobre 2010, soit une moyenne de 1 400 euros la tonne », selon PlasticsEurope.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !