Envoyez l'article par e-mail :

Nouveaux plastiques : les chercheurs anglais ont du nez !

vendredi 6 septembre 2019, par Fabian Tubiana

Des scientifiques de l’Université de Birmingham ont mis au point une méthode de fabrication de polymères organiques à partir des molécules odorantes des conifères et d’arbres fruitiers.

Utiliser des terpènes issus de conifères ou d’arbres fruitiers pour produire des résines plus durables qui n’utilisent pas de ressources pétrochimiques, c’est l’essence des travaux de chercheurs de l’Université de Birmingham (Angleterre) publiés dans Polymer Chemistry.

Ces derniers ont mis au point une technique pour obtenir ces molécules difficiles à extraire et à traiter, que l’on trouve dans les huiles essentielles d’une grande variété de plantes, et les transformer en résines stables. En les combinant avec des composés organiques à base de soufre appelés thiols, les résines peuvent être activées par la lumière pour former un matériau solide.

« Le traitement des terpènes de cette façon les rend particulièrement utiles dans un procédé d’impression 3D appelé stéréolithographie, où les objets sont constitués en plusieurs couches et fusionnés ensemble sous lumière UV pour former des objets 3D. Cette technique (…) pourrait déboucher sur une nouvelle génération de matériaux durables destinés à des applications biomédicales ou au prototypage », indique le communiqué de l’université.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !