Envoyez l'article par e-mail :

Pas de plastique dans les cantines de Montrouge

mardi 15 mai 2018, par Henri Saporta

La députée Laurianne Rossi porte une version remaniée de l’amendement rejeté par le gouvernement.

Députée LREM de la 11e circonscription des Hauts-de-Seine, soit les communes de Bagneux, Malakoff et Montrouge, Laurianne Rossi porte un amendement afin de faire inscrire l’interdiction des barquettes et sachets en plastique dans les cantines scolaires au nom du principe de précaution. Lors de l’examen de la loi sur l’alimentation, dite Egalim, en première lecture le 22 mai, la parlementaire va faire valoir que les barquettes en plastique présentent un risque sanitaire pour les enfants en raison de migrations de perturbateurs endocriniens lors du réchauffage et génèrent des déchets. Cet amendement est une version allégée de la première version rejetée par le gouvernement, un amendement de compromis ayant autorisé les expérimentions. Dans la nouvelle rédaction de Laurianne Rossi, les établissements de soin et de santé sont notamment exclus du périmètre et l’interdiction passe de 2022 à 2025.

Précaution

A Montrouge, l’association Cantine sans plastique semble toutefois avoir été entendue par les élus. La ville a demandé aux prestataires de restauration de proposer une alternative au plastique pour la rentrée de septembre 2018. Le maire (UDI) Etienne Lengereau évoque également le principe de précaution : « La dangerosité de ces barquettes n’a jamais été démontrée par les autorités sanitaires françaises, mais au nom de la santé des enfants, on doit se poser la question. Et si on considère qu’il y a un risque, on doit effectivement trouver des solutions. » Au mois de novembre 2017, le collectif des parents de Montrouge avait organisé une conférence intitulée “Les perturbateurs endocriniens dans les barquettes en plastique : nos enfants exposés dans les cantines scolaires. Vers un principe de précaution ?”

Inox

A Strasbourg (Bas-Rhin), les cantines scolaires devraient avoir adoptées des contenants réutilisables en inox ou en céramique en 2021 suite à l’adoption d’un nouveau cahier des charges en 2017 qui prévoit un arrêt progressif du plastique. De son côté, le Conseil de Paris a voté, vendredi 4 mai, l’interdiction du plastique dans les cantines gérées par la municipalité d’ici 2022. Dans les écoles primaires publiques, tous les contenants au contact des aliments utilisés pour transporter et stocker les repas devront être en inox ou en verre. La demande était portée par le Groupe écolo de Paris.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !