Envoyez l'article par e-mail :

Plan Biodiversité : la Fédération veut rencontrer Nicolas Hulot

vendredi 6 juillet 2018, par Fabian Tubiana

Cet article appartient aux thématiques :

Le président de la Fédération de la plasturgie et des composite sollicite un rendez-vous auprès du ministre de la Transition écologique qui vise le zéro plastique dans les océans d’ici à 2025.

Une « lutte féroce » contre le plastique non-biodégradable. Parmi les 90 mesures du Plan Biodiversité du ministre de la Transition écologique et solidaire figure un objectif jugé « très ambitieux » par l’intéressé lui-même : viser le zéro plastique dans les océans d’ici à 2025. La France soutiendra ainsi « l’interdiction au niveau national des pailles et des mélangeurs à usage unique dès 2020 », et « soutiendra au niveau européen l’interdiction des 12 produits plastiques à usage unique les plus fréquemment retrouvés sur le littoral et en mer », indique le gouvernement.

Assiettes, agitateurs, pailles, coton-tige, etc., il est bien-sûr ici fait référence aux mesures proposées fin mai par la Commission européenne dans le cadre de l’élaboration de la directive relative à la « réduction de l’impact de certains produits plastiques sur l’environnement ». « La plupart de ces déchets viennent de terre. Une dizaine d’objets de la vie de tous les jours représentent près de 70 % des plastiques que l’on retrouve en mer », explique Nicolas Hulot.

Alors qu’elle et ses adhérents viennent de s’engager auprès de sa secrétaire d’État Brune Poirson pour incorporer davantage de plastiques recyclés dans la production hexagonale, la Fédération de la plasturgie et des composites émet aujourd’hui le souhait de rencontrer le ministre d’État.

Dans un communiqué, la Fédération se dit « consciente de l’urgence de faire autrement et de passer à l’action » et demande à le rencontrer au plus vite, « afin de pouvoir travailler ensemble sur des actions à mener pour accompagner les industriels dans ce changement de cap ». « À l’aube des vacances, le signal envoyé par Nicolas Hulot est fort et utile : les plastiques ont de la valeur, c’est un matériau à durée de vie longue, léger à transporter et donc à faible empreinte carbone. Il peut se recycler trois, quatre fois, et plus encore. Les plastiques n’ont rien à faire sous forme de déchet sur les plages, dans les océans, etc. Chacun doit développer un comportement éco-citoyen et avoir conscience que les plastiques ne sont pas des déchets mais des ressources ! », prêche Benoît Hennaut, le président de l’organisation professionnelle.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !