Envoyez l'article par e-mail :

Plastique recyclable à l’infini recherche industriels

mardi 21 mai 2019, par Fabian Tubiana

Des chercheurs de l’Université de Berkeley annoncent la mise au point d’un polymère facilement dépolymérisable.

La technologie « est disponible pour les licences et collaborations. Si vous êtes intéressé, veuillez contacter l’Office de la propriété intellectuelle de Berkeley Lab à l’adresse ipo@lbl.gov », peut-on lire sur le site du Laboratoire national Lawrence-Berkeley (Californie, États-Unis), dont une équipe annonce la mise au point d’un nouveau type de plastique potentiellement recyclable à l’infini. Ses travaux viennent d’être publiés dans la revue Nature Chemistry. Pouvant constituer une résine de choix pour le recyclage chimique, ce polymère, le polydiketoenamine ou PDK, devrait susciter l’intérêt de nombreux industriels.

Le PDK est le résultat de la polymérisation de la diketoenamine, une molécule constituée d’une unité composée de trois cétones, liée à une amine aromatique ou aliphatique. Particularité : cette polymérisation est facilement réversible en plongeant le PDK dans une solution hautement acide pendant douze heures. Assemblages et désassemblages moléculaires pourraient ainsi être opérés sans perte de performance ni de qualité… « La plupart des plastiques n’ont pas été conçus pour être recyclés. Mais nous avons découvert une nouvelle façon d’assembler les plastiques qui prend en compte le recyclage d’un point de vue moléculaire », résume Peter Christensen, le principal auteur de l’étude. « La facilité avec laquelle les poly(dicétoamines) peuvent être fabriquées, utilisées, recyclées et réutilisées - sans perdre de valeur - fournissent de nouvelles orientations pour la conception de polymères durables ayant un impact minimal sur l’environnement », peut-on également lire en conclusion du résumé de la publication scientifique.

Cerise sur le gâteau : le bain acide permettrait de débarrasser le PDK de toutes charges ou additifs, dont les plastiques tirent souvent certaines de leurs caractéristiques. L’équipe de recherche souhaite d’ailleurs développer des plastiques PDK présentant différentes propriétés thermiques et mécaniques pour les marchés du textiles, de l’impression 3D ou encore des matériaux expansés.

« Comme toutes les annonces de ce type, attendons de voir le passage à l’échelle pilote, commente Bertrand Fillon, directeur général à la Recherche du centre technique IPC. Comme pour beaucoup de produits en développement, on peut espérer de belles avancées révolutionnaires, mais il existe souvent beaucoup de verrous à lever entre le laboratoire et la phase pilote. »

Photo, de gauche à droite : Peter Christensen, Kathryn Loeffler et Brett Helms. (Crédit : Marilyn Chung/Berkeley Lab)

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !