Envoyez l'article par e-mail :

Plasturgie et composites : un chiffre d’affaires record en 2018

mercredi 6 février 2019, par Fabian Tubiana

Cet article appartient aux thématiques :

La Fédération de la plasturgie et des composites publie son Panaroma 2018.

Avec un chiffre d’affaires record de 31,7 milliards d’euros, l’industrie hexagonale de la plasturgie et des composites connaît en 2018 une croissance supérieure à l’Allemagne. Ce n’était pas arrivé depuis 2007, selon la Fédération de la plasturgie et des composites qui publie son Panaroma 2018.

Ce chiffre d’affaires correspond au périmètre dit « cœur plasturgie », rassemblant les entreprises identifiées par un code NAF plasturgie. Leur nombre (3 500) comme celui de leurs salariés (122 000) restent stables par rapports aux données 2017. Elles comptent 36 salariés en moyenne. En 2018, les secteurs les plus porteurs ont été l’automobile, l’aéronautique, la cosmétique, la construction, l’électronique, l’énergie et le médical.

La France a maintenu un taux d’investissement relativement élevé, indique-t-on en outre à la Fédération. « Les investissements bruts en biens corporels représentent 57 % de l’EBE (Excédent brut d’exploitation) en France, contre 44 % en Allemagne et en Italie et 40% en Espagne », explique son communiqué. Et, ce, malgré un contexte international de plus en plus concurrentiel et marqué par l’augmentation du cours de certaines énergies, l’appréciation de la monnaie unique, le Brexit, ou encore la politique commerciale de certains pays comme les États-Unis.

Au delà de ce périmètre « cœur plasturgie », la « filière plasturgie » dans son ensemble, a réalisé en 2018, avec près de 5 000 entreprises, un chiffre d’affaires de 65 milliards d’euros. Celle-ci inclut les fabricants de machines, les moulistes ou encore les recycleurs dont l’activité est appelée à s’envoler.

En 2017, la production de plastiques recyclés a ainsi atteint 390 000 tonnes en France, soit un volume en hausse de 11 % par rapport à 2016. « Le recyclage des plastiques augmente l’offre des matières premières, sécurise les approvisionnements et apporte un avantage compétitif, notamment par la baisse des coûts. Aujourd’hui, 65,7 % des plastiques sont revalorisés. Nous souhaitons poursuivre cette croissance pour atteindre les niveaux de valorisation des pays d’Europe du Nord, avec un taux supérieur à 90 % », conclut le président de la Fédération, Benoit Hennaut.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !