Envoyez l'article par e-mail :

Promens et GCS tirent RPC

vendredi 3 juin 2016, par Arnaud Jadoul

Toujours porté par les acquisitions et la croissance organique, le groupe britannique a réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 milliard de livres en 2015/2016.

RPC est en ligne avec sa stratégie de croissance Vision 2020. Le groupe britannique d’emballages en plastique rigide annonce un chiffre d’affaires de 1,64 milliard de livres (2,1 milliards d’euros) en 2015/2016 (exercice clos le 31 mars). Soit une hausse de 34% par rapport à l’exercice précédent ! Son Ebitda ajusté progresse dans les mêmes proportions, à 251 millions de livres (325 millions d’euros). Le bénéfice net, quant à lui, s’élève à 55 millions de livres (71 millions d’euros), en augmentation de 33%. Comme l’an dernier, ces performances sont dues à la croissance interne, de 4,2%, et aux acquisitions. Outre la reprise du bouchonnier GCS, qui rejoint la division Bramlage, RPC a, en effet, réalisé la deuxième phase de l’intégration de Promens et racheté plusieurs petites entreprises, notamment les anglais Depicton (tubes souples pour la cosmétique), en juin 2015, et Strata Products (produits pour la maison, le bureau, le jardin et les bébés), en novembre 2015, ainsi que le tchèque JP Plast (emballages non-alimentaires et composants techniques), en mars 2016. En outre, les synergies dégagées des acquisitions de Promens et GCS devraient atteindre 80 millions de livres par an (103 millions d’euros), et non 65 millions, comme le groupe l’avait estimé précédemment. Cette croissance externe a un coût, cependant : l’endettement net a bondi de 75%, passant de 431 à 744 millions de livres (962 millions d’euros). Pour le prochain exercice, Pim Vervaat, le PDG de RPC, se montre optimiste : « Il a bien commencé et est en ligne avec nos prévisions », déclare-t-il. Et il devrait encore bénéficier des retombées de nouvelles acquisitions, « le groupe continuant d’explorer les opportunités ».

RPC compte 112 usines dans 28 pays et emploie 18 300 salariés. Ses ventes se répartissent désormais ainsi :
- par secteur d’activité : 31% dans l’alimentaire, 21% dans le non-alimentaire, 19% dans les pièces techniques, 17% dans l’hygiène-beauté, 8% dans les boissons et 4% dans la santé ;
- par zone géographique : 23% au Royaume-Uni, 20% en Allemagne, 44% dans le reste de l’Europe, 8% en Asie et 5% en Amérique du Nord.

(avec la rédaction d’Emballages Magazine)

Partagez cet article :

Rechercher

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !