Envoyez l'article par e-mail :

Recyclage : LyondellBasell et Suez entament leur collaboration

BOUCLE_datearticle(ARTICLES) {id_article} {id_secteur IN 2, 3, 4, 39,40} {0,1}> jeudi 15 mars 2018, par Fabian Tubiana

Les deux multinationales concrétisent l’annonce de leur association dans la production de plastiques recyclés « virgin-like ».

Quality Circular Polymers ou QCP. C’est le nom de la co-entreprise néerlandaise dans laquelle le groupe pétrochimique LyondellBasell et le géant de l’environnement Suez sont désormais associés à parts égales. Les deux partenaires ont indiqué ce mercredi 14 mars avoir conclu la transaction annoncée fin novembre 2017.

Située à Sittard-Geleen, l’usine de QCP transforme le plastique usagé en PE et en PP de qualité équivalente à la résine vierge. Aujourd’hui, l’usine est capable de produire 25 000 tonnes de PP et de PEHD recyclés. L’objectif est d’atteindre 35 000 tonnes au cours de l’année 2018 et 100 000 tonnes d’ici à 2020.

Win-win

L’opération est gagnante pour les deux parties. Suez compte se faire connaître dans le monde de la plasturgie en tant que fournisseur de matières et pourra bénéficier de la connaissance approfondie des marchés acquise par LyondellBasell. « Le plus grand fournisseur de licences de production de technologies polyoléfines au monde », qui va encore étoffer sa gamme de résines PP et PE, profitera, dans la même logique, des technologies développées par le recycleur en termes d’identification, de séparation et de préparation des matières.

« Le partenariat avec Suez nous permet de contribuer à l’économie circulaire d’une façon encore inédite pour une entreprise spécialisée dans le plastique, explique par communiqué le directeur général de LyondellBasell, Bob Patel. Ces dernières années, nous avons constaté une demande accrue en plastiques recyclés et réutilisés, en particulier en Europe ». Une tendance qui, entre fermeture des frontières chinoises à certaines matières, Stratégie plastique européenne et feuille de route hexagonale sur l’économie circulaire ne risque pas de s’inverser de sitôt…

« L’économie circulaire va devenir un élément toujours plus essentiel de la chaîne de valeur du plastique », commente Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez, dans le même document. Le groupe a traité en 2017, dans ses neuf usines européennes, 400 000 tonnes de déchets plastiques et produit 150 000 tonnes de nouvelles ressources plastiques. Le groupe s’est fixé pour objectif d’augmenter sa capacité de traitement de 50 % pour atteindre 600 000 tonnes à l’horizon 2020.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !