Envoyez l'article par e-mail :

Sabic lance son caoutchouc made in Arabie

vendredi 21 octobre 2016, par Alexandre Couto

C’est une première pour Sabic et quoi de mieux de le salon K, qui se tient en ce moment à Düsseldorf, en Allemagne, pour dévoiler une nouveauté au marché. Le producteur saoudien, plus connu pour son portefeuille de commodités plastiques et de matières techniques a présenté le premier caoutchouc synthétique produit en Arabie Saoudite, dans les installations de Kemya, une coentreprise que le pétrochimiste détient à part égales avec Exxon Chemical Arabia. Il s’agit d’une nouvelle étape dans le développement de Sabic et surtout la conquête de marchés inédits. Le producteur se concentre actuellement sur la production de caoutchouc polybutadiène (BR) et de caoutchouc éthylène-diène-monomère (EPDM). "Nous avons réalisé des investissements importants pour nous permettre de répondre à la demande mondiale" souligne Fabrice Bertinchamps, directeur de l’activité élastomères et polymères techniques de Sabic. La construction de Kemya a été estimée à 3,4 milliards de dollars (3,1 milliards d’euros).

Une vision globale

Les situations de surcapacité qu’ont pu connaître certains concurrents dans le domaine du caoutchouc synthétique, à l’instar du chimiste allemand Lanxess, ne semble pas inquiéter le géant Saoudien. "Nous analysons le marché de manière globale et les opportunités ne manquent pas. Notre ambition est de créer des marchés, là où ils n’existent pas encore. Nous avons une approche très proactive", explique Fabrice Bertinchamps. Les marchés du Moyen-Orient et d’Afrique semblent au cœur de cette stratégie. L’exemple de l’acrylonitrile butadiène styrène (ABS), Cycolac, que Sabic a introduit avec succès sur sa zone de production, revient pour étayer la vision du chimiste. "Le Moyen Orient, auparavant centré sur les commodités, a tout à gagner à s’orienter vers des matières plus techniques", soulignent les dirigeants du groupe. Cette stratégie s’appuie en effet sur deux volets : d’une part une position géographique très favorable qui permet au Moyen Orient de livrer aisément les marchés européens, africains et asiatiques, et d’autre part d’un marché domestique très dynamique. Pas sûr que cette nouvelle donne fasse les affaires des transformateurs européens qui dénoncent depuis plusieurs années la réduction des capacité de production des commodités en Europe, au profit du Moyen-Orient, ainsi que des niveaux de prix parfois très défavorables au marché européen par rapport aux autres régions du monde. Un phénomène qui pourrait également toucher les matières techniques et les caoutchoucs.

Partagez cet article :

Rechercher

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !