Envoyez l'article par e-mail :

Solvay se désengage du PVC

mardi 7 mai 2013, par Alexandre Couto

Cet article appartient aux thématiques :

Après Arkema, c’est au tour de Solvay de se désengager de la production de polychlorure de vinyle (PVC). L’entreprise devrait cependant connaitre une transition moins houleuse que celle de son homologue français, qui avait cédé pour un euro symbolique son activité au groupe Klesch.

Solvay a en effet annoncé la création d’une coentreprise avec le britannique Ineos pour mettre en commun leur production de PVC. Ce rapprochement devrait classer la nouvelle entité parmi les trois premiers acteurs mondiaux, avec un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros. Les deux industriels ont annoncé que les 5650 employés des deux activités seraient conservés.

La nouvelle entité sera détenue dans un premier temps à parts égales par les deux chimistes, puis Ineos rachètera, d’ici trois à six ans, la part de Solvay pour un montant dont les modalités ont déjà été définies. Le groupe Belge va recevoir un premier paiement de 250 millions d’euros pour cette opération.

Ce désengagement de Solvay n’est pas une surprise : Jean-Pierre Clamadieu, président de Solvay, avait annoncé il y a quelques mois sa volonté de repositionner son groupe sur des produits à forte valeur ajoutée. Le secteur européen de la production de PVC connaît actuellement une crise importante avec un marché en chute de 30 % depuis quelques années et des usines en situation de surproduction.

Partagez cet article :

Rechercher

offre

Espace publicitaire

Thématiques

Découvrez E-plasturgy

#SOUS_TITRE

www.e-plasturgy.com est la première plate-forme européenne dédiée à la filière plasturgie.

Elle s’appuie sur de nombreux services développés spécifiquement pour les industriels du secteur :

- une lettre d’information électronique ;
- un annuaire de sociétés, de produits et d’équipements : France Plastiques ;
- une place de marché du matériel d’occasion ;
- un service d’offres d’emploi.

Découvrez e-plasturgy !